Enfin une mission de mon niveau !

Année 8
Chakra bleu

Dans la matinée un chuunin vint trouver Matsuo chez lui : le Hokage voulait voir. Il se prépara en vitesse et prit le chemin du ministère. Cela faisait un moment qu’il n’était pas parti en mission alors il se doutait bien de l’objet de sa convocation. Et en effet, Kimino lui confia une mission. Mieux : ça allait être à lui de la mener. Le Hokage lui dit qu’il serait en binôme avec un certain Seiji, le propre élève du Hokage.

Le genin rentra chez lui pour se préparer. Il activa ses fils de marionnettiste et envoya un de ses pantins chez Seiji avec un mot qu’il avait rapidement griffonné :
Ordre de mission
Rendez-vous dans approximativement une heure à la porte du village. Prends plusieurs jours de provision.

Lorsqu’il arriverait chez Seiji le pantin s’inclinerait et tendrait simplement sa main avec le mot. Matsuo était sûr que son équipier allait comprendre. Quant à lui il s’équipa. Il prit le matériel nécessaire à sa survie en milieux hostile. Là où il hésita ce fut dans le choix de son pantin dans cette mission. Suki et Hokkaido ou bien Hamaki ? Il choisit finalement la marionnette lourde, il avait équipé celle-ci d’un espace qui lui permettait de se planquer à l’intérieur et comme cette fois-ci Shimazu n’était pas là pour lui sauver la mise il estima qu’il valait mieux pour lui de mettre toutes les chances de son côté.

Il se glissa alors dans l’imposante marionnette et se rendit à la porte. Il ne connaissait pas Seiji mais s’il était l’élève de Kimino alors il devait avoir à peu près le même âge que lui. Engoncé dans sa lourde marionnette son équipier n’aurait aucune chance de se rendre compte que Matsuo était en réalité plus jeune que lui. Enfin un adolescent se pointa à la porte. Il avait à peu près l’âge de Matsuo, était à la porte à l’heure voulue et avait les cheveux d’un rouge flamboyant, c’était sans doute lui. La voix quelque peu étouffée par les épaisses couches de blindage il prit la parole :
« -Seiji je suppose ? »


Recevant une réponse positive enchaîna :
« -Bien. En avant, je t’expliquerait tout en route ... »

HRP : HPR : en FB car se déroule avant la découverte de Kazami.

Publié le 02/06/2020 à 00h52

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Seiji regarda fixement le pantin incliné, bras tendu, en face de lui. Bien, c'était... inattendu. Pas vraiment le genre de personnes qu'il s'était attendu à voir au seuil de sa porte, en tout cas. Il prit le mot que tenait la marionnette et sourit à la promesse d'une mission. Mission avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas, puisqu'il n' y avait pas de marionnettistes dans ses connaissances. La journée promettait de ne pas être ennuyeuse...

Une heure lui laissait largement assez de temps. Il commença à prendre tout son équipement et les provisions nécessaires. Une fois fin prêt, il partit en direction des portes du village. Lorsqu'il arriva, il repéra un pantin beaucoup plus imposant que celui qui s'était présenté devant sa porte plus tôt. Il entendit une voix étouffée en sortir, lui demandant s'il était lui.

« Oui. »


L'homme de bois lui promettant des explications, il s'avança. La journée promettait vraiment de ne pas être ennuyeuse....

Publié le 02/06/2020 à 08h53

Chakra bleu

À l’intérieur de Hamaki le genin activa ses fils de marionnettiste et le pantin commença à s’avancer hors du village. C’était la première fois pour Matsuo qu’il quittait le village pour une mission qu’il menait. Après quelques minutes de marche, une fois sûr qu’il n’y avait pas d’oreille indiscrète qui trainait il dit :
« -C’est sensé être une mission de rang B. Si on marche à un rythme assez élevé on devrait atteindre une auberge d’ici à ce soir. Là-bas on devrait rencontrer un vieux, apparement c’est le chef d’un petit village de bûcherons. C’est lui qui nous expliquera le reste. »


Dans cette histoire il avait le beau rôle, c’était lui le chef alors que Seiji était plus vieux et qu’il devait facilement faire une tête de plus que Matsuo. En tous cas bien au fond de sa marionnette il n’avait absolument pas l’air d’un genin. De plus, même si sa marionnette n’était pas tout à fait au point il avait certainement un répertoire de techniques ninjutsu aussi développé voire même plus que celui de Seiji. En plus, il avait participé à un bon nombre de missions importantes avec Shimazu, son maître. Matsuo était d’ailleurs bien content de se voir confier une mission de rang B puisque ces derniers temps il avait fait plus de missions de rang A ou de rang S. À chaque fois il y avait des ennemis surpuissants ou des périls tels que le genin avait toujours du mal à s’en sortir.

Ils marchèrent encore quelques heures puis Matsuo leva son regard vers le ciel. Le soleil était à son zénith, il allait être temps de faire une pause. Ils continuèrent encore un peu puis Matsuo repéra une clairière. Il fit signe à Seiji de le suivre puis il s’arrêta et désactiva ses fils de chakra, Hamaki tomba au sol, inerte. L’adolescent sortit de la marionnette et dit :
« -Bon on va s’arrêter pour faire une pause, profites en pour manger et boire un peu. »


Matsuo se dégourdit un peu les jambes puis s’affala dos à un arbre, près de sa marionnette et commença à manger. Il remarqua l’air intrigué de Seiji :
« -Ben quoi ? Ma tête te r’vient pas ? »


En même temps il y avait de quoi. L’autre s’attendait sans doute à un ninja un peu plus âgé ...

Publié le 02/06/2020 à 10h58

Chakra bleu

Les explications vinrent finalement après quelque minutes de route et il hocha la tête, une mission de rang B....

Ils continuèrent à marcher plusieurs heures, sans ralentir. Finalement le pantin - il allait vraiment falloir que Seiji demande son nom - l'incita à le suivre jusqu'à une clairière, ce qu'il fit. Seiji vit alors la marionnette tomber au sol, révélant d'abord une tignasse rouge puis un corps, plus petit que ce à quoi l'Uzumaki s'était attendu. Le meneur de la mission se tourna vers lui et il fut surpris de voir un visage d'adolescent. Peut être même était t'il plus jeune que lui.

Seiji le regarda se dégourdir les jambes en lui disant qu'ils faisaient une pause, puis s'affaler contre un arbre. Il l'imita, se plaçant en face de lui, et sortit de quoi manger. Il savait qu'il devait avoir l'air intrigué, et la question du roux le lui confirma.

« J'avoue que je suis surpris. »


Il avala un morceau, continuant de le regarder.

« Vous vous appelez comment ? »


Âge et expérience n'allaient pas toujours ensemble, et Seiji le savait. Il n'était pas du genre à respecter quelqu'un en fonction de l'âge, et il venait d'utiliser le vouvoiement pour le signifier clairement.

Publié le 02/06/2020 à 13h21

Chakra bleu

Matsuo produit un petit rire gêné, il venait de se rendre compte qu’il ne s’était pas présenté. En même temps son coéquipier ne l’avait pas fait non plus ... mais en tant que chef de mission ça aurait du être son rôle de faire ce genre de choses. Tant pis, après tout il était là pour apprendre.

Son rire se transforma en grimace lorsque Seiji le vouvoya. Il failli bien s’étouffer avec son quignon de pain ! Nan mais il était même plus jeune que Seiji, pourquoi il avait droit à ça ? Il bu un peu d’eau et la toux passa. Il tendit la main à Seiji et dit :
« -Désolé j’aurais du me présenter plus tôt. Moi c’est Matsuo Chikara, je suis l’élève de Shimazu, le chef de ton clan, et comme tu le sais déjà je suis le chef de cette mission. »


Il continua sur un ton moins solennel :
« -Au fait ... pas b’soin d’me vouvoyer, j’crois même que je suis plus jeune que toi. »


Il écouta Seiji un moment puis le Chikara reprit la parole. Il se demandait bien quelles étaient les forces, et les faiblesses, de son allié. Si jamais ils avaient à se battre il vaudrait mieux pour lui qu’il sache à quoi s’en tenir avec l’Uzumaki.
« -Dis moi. Tu es quoi comme genre de ninja ? Je veux dire, quel genre de techniques est-ce que tu as ?
»

Il ne voulait pas que Seiji se sente lésé ou bien pris au piège alors le marionnettiste reprit la parole avant que Seiji ait pu répondre :
« -Comme tu l’as surement remarqué je suis marionnettiste. Par contre je suis comme qui dirait, un débutant, pour le moment je ne peux pas faire grand chose avec mes pantins en combat mais ne t’en fais pas je maîtrise plutôt bien quelques techniques katon et encore quelques unes du clan Chikara. »


Il écouta la réponse de Seiji (qui pouvait très bien être négative) puis il décida qu’il était temps de se remettre en route. En effet, s’ils voulaient être à l’heure à leur rendez-vous ils n’avaient plus une minute à perdre. Ils marchèrent encore des heures dans la forêt, parlant de tout et de rien quand Matsuo, toujours engoncé au fin fond d’Hamaki aborda le sujet des missions.
« -A quoi est-ce que tu as participé comme genre de missions ? »

Publié le 02/06/2020 à 22h59

Chakra bleu

Seiji regarda le roux s'étouffer avec son morceau de pain, boire de l'eau puis se présenter, ajoutant que le vouvoiement n'était pas nécessaire.

« Enchanté, moi, c'est Seiji Uzumaki, mais tu le savais déjà. Mon sensei est Kimino, le Hokage. »


Son coéquipier lui demanda son style de combat, mais présenta le sien alors qu'il ouvrait la bouche pour répondre. Seiji lui en était reconnaissant.

« ...Mon point fort serait le taijutsu, même si mon style offensif est encore un peu brouillon, mais je manie un sabre, assez court, alors je me débrouille. J'ai aussi une technique de mon clan qui me permet de me protéger un minimum. Par contre, à part les shurikens, j'ai pas d'attaques de distance et je suis donc souvent obligé d'aller au contact. »


Il vit Matsuo réfléchir à sa réponse puis se lever, lui faisant signe que la pause était finie. Il se leva et se réinstalla dans sa marionnette. Ils traversèrent la forêt pendant encore quelque heures, tout en parlant; la voix étouffé et rauque qui sortait du pantin paraissait bizarre à Seiji maintenant qu'il avait entendu la vraie. Finalement, la conversation dériva sur les missions.

« En fait, je n'ai pas fait beaucoup de missions de rang B, mais mes C et D étaient plutôt tranquilles. Et toi ? »


Il n'était pas fier de son bilan de missions, et n'avait aucun doute que Matsuo en avait un bien plus satisfaisant.

Publié le 03/06/2020 à 16h58

Chakra bleu

Matsuo prit bien soin de noter dans un coin de sa tête ce que son équipier lui disait quant à ses techniques. Cela l’aiderait à composer des stratégies si jamais ils avaient à se battre. Ainsi Seiji était calé taijutsu ...
« -Au moins t’as de qui tenir ... Il parait que ton maître est le meilleur combattant taijutsu du village. »


Matsuo le savait bien, il l’avait affronté un an auparavant. À vrai dire ce n’avait pas été un vrai combat. Ce fit plus comme une sorte « d’entraînement psychiatrique », un mix entre un entraînement et une consultation chez le psy. En tous cas Kimino était vraiment fort et ses capacités d’esquives avaient vraiment marqué Matsuo. Le souvenir du Hokage esquivant avec la plus grande des aisances ses fouets de feu était encore gravé profondément en lui. Si Seiji n’avait qu’un dixième du talent de son maître alors ils pourraient à eux deux affronter bon nombre d’ennemis ...

[...]

Quand Seiji lui parla de ses missions de rang C et B Matsuo comprit instantanément pourquoi c’était lui le chef d’équipe. Il était quand même un peu étonné qu’un grand machin comme ça ne prenne pas plus de risques. M’enfin ... c’était l’élève de Kimino, il devait sans doute passer plus de temps à faire des paperasses avec son maître. Une vraie formation de Hokage !

Il évita de parler de ses missions de rang A et de rang S par pudeur. Il ne voulait pas vexer celui qui serait son coéquipier pour cette mission.
« -Disons simplement que j’ai l’habitude de partir loin avec mon maître pour le compte du village ... »


Pour lui, cette mission de rang B s’annonçait presque comme des vacances. Il l’abordait serein. Il n’était pas relâché pour autant, il savait qu’il pouvait laisser sa peau sur une mission de rang B s’il était trop décontracté. De plus, cette mission pouvait aussi se transformer en mission de rang supérieur. C’était une possibilité ... La seule chose dont il était sûr était qu’aucun monstre de puissance tel que Masaru ou Gekido ne lui tomberait dessus pendant cette mission.

Plusieurs heures après, au crépuscule ils débouchèrent enfin sur leur premier objectif : l’auberge. Celle-ci se tenait plantée au milieux d’une clairière, non loin de la route qu’ils avaient emprunté. Elle était de taille assez modeste mais disposait tout de même d’un étage.
« -C’est là ... »


Matsuo fit signe à Seiji d’avancer jusqu’à l’auberge. Ce fut le chef de mission qui poussa la porte. À l’intérieur il y avait une demi-douzaine de personnes, qu’ils soient shinobis ou voyageurs aucun n’avait de bandeau le rattachant à un village, et ce qui devait être l’aubergiste. Matsuo l’interpela avec sa voix rauque déformée :
« -B’soir M’sieur. Shinobis de Konoha en mission. On pourrait avoir une table s’il vous plait ? »


L’aubergiste répondit, sans doute intrigué par l’étrange duo qui se présentait à lui :
« -Heu ... Bien sûr. Vous pouvez vous installer là-bas, je prendrai vos commandes tout à l’heure. »


Il leur avait indiqué une petite table carré entourée de quatre tabourets. Le Chikara vira un des tabourets et posa sa marionnette. Il refusa de sortir, il savait quel genre d’individu louche pouvait traîner dans ce genre d’endroit et il voulait éviter les ennuis. Hamaki en imposait assez pour dissuader les curieux et ils valait mieux pour eux qu’ils n’aient pas l’air de deux genins. Ce qu’ils étaient finalement ...

« -Commande un truc. Si tu veux c’est moi qui paie. »


Le marionnettiste regarda la carte. Il n’avait pas faim, engoncé dans Hamaki il n’avait pas marché de la journée et n’avait pas produit un seul effort physique. Il avait seulement perdu un peu de chakra. Par contre, passer toute la journée dans ce truc là ça donne chaud et quand on a chaud on a soif !

« -Alors seigneurs ninjas, qu’est-ce que je peux vous servir ? »


« -Un jus de litchi. Heu nan ! Deux jus de litchi. »


L’aubergiste prit ensuite la commande de Seiji. Matsuo prit la parole pour rassurer son acolyte :
« -Notre type devrait se pointer dans une heure ou deux. C’est un vieux et pour le moment y’a pas de vieux ici. Et puis il cherche des ninjas de Konoha, avec nos bandeaux il n’aura pas de mal à nous trouver. »


Enfin l’aubergiste leur servit leur commande. Quand il fut parti Matsuo activa un mécanisme lui permettant de créer une ouverture au niveau du torse de sa marionnette où se trouvait sa tête à lui. Il y engouffra les deux jus en vitesse.
« -Si tu as des questions je suis disposé à y répondre. »

Publié le 03/06/2020 à 23h59

Chakra bleu

Seiji sourit en entendant le commentaire sur le taijutsu. Il connaissait la réputation de son sensei pour le corps à corps, et d'après ce qu'il avait vu, celle ci était largement méritée.

[...]

Après la réponse, relativement vague, de Matsuo sur ses missions, la conversation se poursuivit et la petite équipe arriva à l'auberge alors que la nuit commençait à tomber. Seiji regarda son coéquipier pousser la porte et héler l'aubergiste, sans faire un seul geste pour se retirer de son pantin.

Ils s'assirent à la table désignée et jetèrent un coup d’œil au menu. Le Uzumaki avait moins soif que son chef de mission, mais il avait faim, et il commanda en conséquence.

« Bien, je vous apporte ça tout de suite. »


Seiji acquiesça aux nouvelles informations données par le marionnettiste. Leur duo aurait été assez singulier pour attirer l'attention même s'ils n'avaient pas eu de bandeau, alors en les laissant visibles, il ne faisait aucun doute que le dit vieux les repérerait très vite.

Les deux gardèrent le silence alors que l'aubergiste leur apportait leur commande, mais sitôt ses oreilles hors d'atteintes, Matsuo reprit la parole.

« Je n'ai pas de questions... »


Il marqua une pause, réfléchissant. Il n'avait pas d'interrogations particulières mais...

« ...Ou plutôt si, il y a d'autres trucs que je devrais savoir ? »


Toutes les informations étaient bonnes à prendre, il n'avait aucune envie de faire une gaffe sil il parlait au vieux.

Publié le 04/06/2020 à 16h44

Chakra bleu

Visiblement son aîné n’avait pas de questions. Il voulait simplement savoir s’il devait garder quelques informations secrètes pour lui. Le marionnettiste soupira et réfléchit : non, il n’avait rien d’autre à dire à Seiji. Il activa ses fils de marionnettiste et fit faire un non de la tête à sa marionnette.

Une bonne heure passa et finalement un vieil homme entra dans la taverne. Celui-ci observa les occupants de la guinguette et bientôt il fixa son regard sur le duo de Konoha et s’approcha d’eux. Avant qu’il ait pu les atteindre ou même dire quoi que ce soit le Chikara fit un signe amical avec Hamaki au vieil homme, l’invitant à prendre une chaise. Il s’installa et leur demanda s’ils étaient bien les ninjas envoyés par Konoha. Le chef de l’équipe confirma et demanda :
« -Vous comptez prendre quelque chose ou nous nous mettons en route tout de suite ? »

« -Hum … Je pense que plus tôt nous partirons mieux ce sera. »

« -Bien. Seiji on y va. »


Le duo, transformé en trio quitta sans délais la petite taverne. Une fois assez éloignés l’homme prit la parole.
« -Veuillez excuser mon manque de politesse. Je suis Akira, mais vous pouvez m’appeler Aki. Je suis le chef du village qui vous a embauché, c’est donc à moi que vous devrez rendre des comptes pour la durée de votre mission. Cependant, avant d’aller plus loin j’aurais besoin d’en savoir plus sur vous. Qui êtes-vous ?
»

Voyant que Seiji tardait à répondre, le Chikara prit les devants. Sa voix rendue rauque par le blindage d’Hamaki se fit entendre :
« -Eh bien … Je m’appelle Matsuo, c’est moi le chef de cette équipe. Je suis un genin du clan Chikara. Et voici mon acolyte. »

Il venait de désigner Seiji de son bras mécanique.

Publié le 10/06/2020 à 20h37

Chakra bleu

Bon, il n'y avait rien d'autre à savoir, c'était déjà ça.
Après une longue heure, un vieillard entra finalement dans l'auberge. Il accorda un bref regard au gérant, sans rien dire, et examina l'ensemble des clients avant de s'approcher de leur table et, après un geste de Matsuo, de s'assoir. Le chef de mission confirma leur identité, et demanda au vieil homme s'il voulait discuter dehors, tout en se rapprochant du village dont l'homme était le chef. La réponse étant positive, ils ressortirent rapidement, avant de marcher un moment.

Sans trop tarder, le vieil homme se présenta, et leur demanda d'en faire de même avant de leur dire quoi que ce soit de plus. Seiji ne répondit pas tout de suite, entre autres pour laisser le chef de mission parler en premier, ce qui ne tarda pas. Voyant le bras du pantin tendu vers lui, il se présenta à son tour.

« Je m'appelle Seiji, et je suis un genin du clan Uzumaki. »


Il ne savait pas ce que le vieux savait des clans de Konoha, mais il s'en fichait, il avait simplement suivi le modèle de présentation du marionnettiste. Pas besoin de donner sa biographie après tout, et si l'homme avait besoin d'avoir une information spécifique, il demanderait.

Un passant passa près d'eux et ils restèrent silencieux quelque secondes. Le fait que ce soit deux genins qui soient venus accomplir la mission semblait légèrement contrarier le vieillard. Sans compter que Matsuo n'avait même pas montré son vrai visage, qui trahirait sans aucun doute un âge beaucoup moins avancé que celui imaginé par l'homme.

Une fois les oreilles indiscrètes à nouveau hors d'atteinte, l'homme rouvrit la bouche, que ce soit pour déclarer son mécontentement ou leur expliquer en détail la mission.

Publié le 11/06/2020 à 20h07

Chakra bleu

Cela faisait déjà plusieurs jours qu'Ikki était présent dans ce village, la mission qui lui avait été confié n'était vraiment pas de tout repos, il n'avait même plus de temps à prendre pour lui... C'était la vie qu'il avait décidé de mener, la dure de vie de shinobi. Il avait profité de la journée pour se reposer, mais toujours aux aguet, jusqu'à ce qu'un villageois vienne jusqu'à lui, l'informant que des renforts Konohajins discutaient avec le chef du petit village dans lequel il avait été héberger.

Il se rendit jusqu'à eux, espérant que ceux-ci soient beaucoup plus compétent que lui-même, ce qui aidera forcément dans cette mission. Et c'est en faisant le tour du village, qu'il finit par les trouver. Coupant les présentations qui venaient de se faire, Le Chikara fit son apparition dans la discussion.

« Enchanté, Chikara Ikki, Genin de Konoha. »


La présentation était brève, mais il fallait faire vite, ils devaient être rapidement préparer pour faire face aux différents problèmes de cette mission, c'est pourquoi il décida d'expliquer lui-même la situation.

« Le bois que cultivé par ce village vaut très cher, des bandits ont décidés de s'y attaqué, ils veulent tout voler... Avec le Chuunin qui m'accompagnait on avait réussit à les contenir quelques temps, mais.... »


Il marqua une petite pause, comme-ci il avait honte de ce qu'il allait dire ensuite.

« Depuis que le Chuunin qui m'accompagnait à été muté d'urgence, ils sont de plus en plus persistants, ils n'ont encore rien volé mais... Mes réserves de chakra s'épuisent, je ne me repose pas assez et ils ont parmis eux des utilisateurs de chakra. »


Ce n'était pas glorieux, mais tout ce qu'il pouvait faire pour l'instant c'était se reposer sur eux...

Publié le 12/06/2020 à 13h39

Chakra bleu

C’en fut trop pour Akira. Le vieil homme explosa. Est-ce que Konoha se fichait de lui ? Il dépensait les dernières ressources de son village pour s’offrir une protection digne de son nom et le village caché de la feuille lui envoyait des aspirants ? Il y avait de quoi sonner la révolte.
« -Alors c’est ça Konoha ? Tout ce qu’on m’envoie c’est une bande de débutants ? Encore, l’autre chuunin était pas trop mal mais là vous me semblez un peu faibles pour mener à bien cette mission … »


Matsuo savait ce qu’il valait et il pensait sincèrement que Seiji était un futur grand de Konoha, on ne devenait pas élève du Hokage pour rien. Cet homme, ce chef de village, craignait de ne pas pouvoir protéger les membres de son clan. Il était donc plus que légitime qu’il réagisse ainsi, et en tant que chef de mission il se devait de le calmer.
« -Je comprends vos craintes Akira mais sachez que Konoha ne se moque pas de vous. Seiji et moi ne sommes encore que des genins mais on n’est pas non plus des peintres : Seiji est l’élève de Maître Kimino, le Hokage, le chef du pays et le meilleur combattant du village, Seiji est donc tout indiqué pour devenir un jour un maître du taijutsu comme son maître. Quant à moi … »

Matsuo sortit de sa marionnette.
« -Je suis peut-être encore jeune mais ne vous y fiez pas. C’est moi qu’on a désigné pour être le chef de cette mission, je suis l’élève de Shimazu, le chef du clan Uzumaki, et ces derniers temps j’ai enchaîné pas mal de missions de rang A et de rang S, donc pour moi votre mission de rang B sonne comme des vacances. »

« -Faites nous confiance, l’honneur du village est en jeu et jamais nous ne le bafouerons !
»

Le petit speech du genin eu l’air de convaincre Akira, bien qu’il passât près de faire une attaque lorsque Matsuo, 12 ans, sortit de sa marionnette. En tous cas il reprit la parole :
« -Hum … Le bois que nous cultivons ici est très rare, il possède des propriétés spéciales ce qui attire les convoitises. En ce moment nous récoltons le bois et nous irons le vendre dans une semaine, depuis une bande de bandits s’en prend à nous, parmi eux il y a effectivement un ou plusieurs shinobis. Ils utilisent des tactiques de guérilla et nous harcèlent en permanence. Cependant ils ne semblent pas particulièrement forts, ni nombreux mais nous ne pouvons pas les repousser en permanence. Pour le moment personne n’a été tué, même si nous avons eu quelques blessés, et rien n’a été volé. Votre mission sera de nous protéger lors des récoltes, assurer la sécurité des stocks et des membres du clan jusqu’à la vente de notre précieux bois. »


Le Chikara acquiesça et salua Ikki avant de retourner dans sa marionnette :
« -Merci pour ton briefing Ikki. Shimazu m’a mandaté pour être le chef de cette mission, j’espère que ça ne te dérange pas.
»

Ensuite Akira les conduisit jusqu’au village, leur expliquant les propriétés de la plupart des arbres qu’ils croisaient, les nommant presque à chaque fois au passage. Il leur montra des traces laissées par des animaux ou des hommes afin de les aider à se faire à ce lieu un peu particulier. Bientôt ils franchirent la porte du village et Akira les emmena jusqu’à une petite cahutte qu’ils occuperaient jusqu’à la fin de leur mission, les affaires d’Ikki étaient déjà là.
« -Nous prendrons les tours de garde cette nuit mais vous prendrez le prochain tour de garde, il commence dans une heure. Ça vous permettra de repérer l’architecture générale des environs. »


Le petit groupe de genins avait donc une heure pour se préparer avant d’entrer dans le dur de la mission. Matsuo en profita pour installer ses affaires puis il s’adressa à Ikki :
« -En tant que chef de mission je dois savoir comment tu te bats, tu n’es pas obligé d’entrer dans les détails mais donnes moi juste ton style de combat. »


Matsuo réexpliqua à Ikki comment il se battait, Seiji en fit de même. L’heure passa vite, plus qu’ils ne l’auraient pensé. Bientôt quelqu’un toqua à leur porte :
« -Désolée de vous déranger mais on m’a dit de vous prévenir que vous deviez aller prendre votre tour de garde … »


C’était une jeune fille, elle devait être dans les âges de Matsuo et Seiji, peut-être même un peu plus jeune. Matsuo déglutit, elle était plutôt jolie … Nannannan ! Il devait se reprendre, il était en mission, ses hommes comptaient sur lui, il ne pouvait se laisser déconcentrer comme ça.
« -Hum hum ! Heu … Bon … Ikki montre fais nous faire le tour du village, on doit se faire une idée du périmètre, comme l’a dit Akira. Merci heu … »

« -Kohaku, je m’appelle Kohaku. »

« -Merci Kohaku ! Allez, en avant !
»

Pour cette fois, Matsuo ne s’encombra pas de sa marionnette, peut-être était-ce pour ne pas avoir l’air d’une quiche devant cette ou bien peut-être qu’il écoutait Hinae, la réussite ou l’échec de cette mission ne troublerait pas la paix de ce monde.

HRP : Je vous laisse décrire ce qu'il se passe à l'extérieur, il n'est pas obligé qu'il y ait un évènement, on peut juste faire le tour du village. A vous de voir ^^

HRP : Plan du village :

Publié le 12/06/2020 à 16h07