Apprentissage et cafard

Année 7
Chakra bleu

Soshi était bluffé par le jutsu du cafard. Il était capable de changer d'apparence à volonté avec une facilité inouïe. La jeune femme ne savait mas quoi dire, elle restait bouche bée face à un tel spectacle. Jamais elle ne pourrait faire une chose pareil, et elle le savait. Mais cette fois elle allait essayer de faire une histoire digne de ce nom.

« Je m'appelle Hattori Hodama, j'ai grandi dans la richesse et l'opulence de ma famille, mais j'ai refusé d'épousermon frère... C'était mon petit frère, je me souviens de sa naissance comme si c'était hier, je lui ai donné le biberons, changé les couches... Je ne pouvais pas l'épouser, un soir d'hiver, j'ai décidé de fuir la maison. Il faisait froid comme rarement, et il ne fallut pas longtemps à mon père pour me rattraper. La violence de ses coup était tel que... »


Elle étouffait un sanglot, sa voix était tremblante. Ses mains tremblait également, comme si elle allait totalement craquer.

« Il ma défigurée sous ses coup, depuis je porte un masque pour cacher mon ignoble visage au monde... Je me cache dans les tunnels depuis pour échapper à ma famille. Je ne peu plus épouser mon frère, ils feraient de moi un esclave dans le meilleur des cas... Dans le pire ils me tueraient... »


La jeune femme éclata en sanglot pendant quelque seconde et s'arrêta net. Puis elle dit avec la voix neutre.

« mieux ? »

Publié le 12/07/2020 à 23h24

Le cafard
Chakra jaune

Voilà, la femme qui se cachait derrière se masque venait de comprendre ce que j'attendais elle, où du moins, ce que Kumo attendait d'elle. Son histoire était réaliste, son show était passable, certes, elle ne convaincrait pas tout le monde avec ce jeu de rôle, mais il y avait eu une amélioration. Ainsi, je décidai de ne point la punir... Cette fois-ci... Alors, je lâchai les deux chaînes et mes deux mains se mirent à applaudir doucement, clac, clac, clac...

« Mieux, oui, c'est mieux ! »


« Je vais te détacher, maintenant que tu sembles avoir compris ce que Kumo attendait de toi. Désormais, tu travailleras ton talent d'artiste seul, dans ta chambre, le soir... »


Je m'approchai du siège, mettant les pieds dans l'urine du caméléon. Et vint défaire ses attaches, lui offrant ainsi la liberté de ces mouvements...

« Tu peux nettoyer... »


Alors, je me mit à genoux, proche des nombreuses bandes de papier qui était encore au sol afin de les enrouler à nouveau...

« Tu n'es peut-être pas un cas désespéré... Mais la route sera longue et douloureuse... Crois moi... D'ailleurs... Tu m'as parlé de ton dos, des fuinjutsus... Ce n'est pas beau et trop... Hm... caractéristique. Nous savons de suite que tu es passé entre les d'un Uzumaki... Nous devons arranger ça... Et ça sera douloureux ! »


« Aujourd'hui ou demain ? »


Ce n'était pas un cadeau que je lui offrait, mais j'étais simplement curieux de savoir si elle serait du genre à repousser les mauvais moment ou à les affronter de suite...

Publié le 14/07/2020 à 16h26

Chakra bleu

Enfin une victoire, enfin une réussite pour la jeune femme. Elle avait raconté son histoire et elle n'avait pas était puni. C'était drôle de ressentir une telle satisfaction de ne pas être torturé. Et une telle fierté d'avoir réussi à passer l'épreuve. Une fois détaché, la jeune femme nettoyait alors rapidement le sol, et Genichi lui dit qu'il allait lui faire mal dans le dos. Bien, s'il devait lui faire du mal, autant le faire maintenant. Elle avait déjà tellement subi, un petit peu plus ne serait rien.

Le caméléon se tourna alors, son dos face à Genichi. Elle avait un dos parfaitement musclé, à la fois fin et dessiner, comme l'intégralité de son corps. On pouvait voir qu'elle avait été sculpté pour le combat.

« Aujourd'hui ! »


Pas de peur, juste de la volonté de la voix. Il était temps pour le cafard de faire parler son art. La jeune femme espérait qu'il fasse quelque chose de jolie pour recouvrir un peu ses marques. Elle s'offrait à lui, il pouvait faire ce qu'il souhaitait sur son dos. Elle avait appris aujourd'hui qu'il vallait mieux qu'elle suive le courant. Du moment qu'il ne lui faisait pas enlever son masque, tout irait bien.

Publié le 16/07/2020 à 10h40

Le cafard
Chakra jaune

Le caméléon m'offrit son dos, elle était entièrement nue. Je lui décrocha un coup de pied derrière l'un de ces genoux pour la contraindre à se mettre au sol. Je ne souhaitai pas prendre le risque que celle-ci s'écroule sous la douleur. Alors, à genoux sur le sol, ses fesses poser sur ses talons, la femme semblait docile.

« Durant plusieurs jours, ton dos sera marqué par une lumière, ma lumière... Elle finira par s'estomper pour ne laisser que les cicatrices des brûlures... »


Je concentrai le chakra au bout de mes doigts et une lumière commença à apparaître sur mon index. Doucement, je rapprochai celui-ci du dos de Soshi. J'avais un certain talent pour le dessin... Il fallait dire que Hidemi m'avait forcé à de multiple reprise à dessiner des individus afin de me familiariser avec l'utilisation de mon jutsu héréditaire... Alors, avec le temps, j'avais développer un certain sens artistique que je n'avais jamais vraiment continuer à travailler, préférant me concentrer sur l'art du combat. Toujours était-il que j'allais remettre mes talents à jour sur le dos de cette femme. Alors que mon doigts parcourait la chaire de la femme, qui aucun doute devait ressentir une certaine douleurs, une odeur de viande grillé se dégageait de son dos... Plus le temps passait, plus des formes harmonieuse prenait forme dans son dos, s’entremêlant au travers des fuinjutsus. Alors que j'arrivai à la touche finale et que mes yeux se retrouvait de plus en plus éblouit par la lumière qui se dégageait de Soshi, je lui dit tout simplement:

« Bonne nuit ! »


Et je lui frappa violemment l'arrière du crâne afin de la faire sombrer dans l'inconscience... Sur ce, je fis demi-tour et la laissa là, entièrement nue, à même le sol... Pourquoi ? J'étais simplement curieux de savoir comment celle-ci réagirait lors de son réveil... Alors, je partis m'asseoir dans l'un des coins sombres de la pièce...

Publié le 18/07/2020 à 13h26

Chakra bleu

Ce montrer docile ne semblait pas non plus être la chose à faire avec le cafard. Soshi allait l'apprendre à ses dépens. Déjà les brûlures dans son dos était insoutenable, mais elle ne poussa même pas un gémissement. Une fois fini, elle soupira légèrement de soulagement avant de recevoir un violent coup derrière la tête qui la dit tomber violemment sur le sol. Évanoui, ne portantbson masque comme seul vêtement, la jeune femme dormi d'une sieste forcé.

Une dizaine de minutes, et elle reprit ses esprits en sursaut. Elle remarqua l'ombre de Genichi dans un coin grâce à la lumière de son dos. La jeune femme remis son pantalon et sa tunique, dans laquelle elle avait... ses Shuriken. Elle commença à marcher comme si elle allait partir, mis elle fit des mundras à une vitesse folle, et lança un énorme Shuriken de Fuuton sur le cafard, avec une multitude de Shuriken normaix caché en dessous. Elle avait amplifié son Fuuton, et le champs d'action était devenu plus grand. C'était une erreur de penser que malgré le dressage elle ne pouvait pas mordre.

Publié le 21/07/2020 à 19h08

Afficher les techniques utilisées
Le cafard
Chakra jaune

Lorsque Soshi se réveilla après une dizaine de minute, je l'a regardai avec amusement. Elle regardai à gauche, puis à droite. M'avais-elle vue ? Pour le moment, je ne pouvais le certifier malgré que la pénombre dans laquelle je me cachai fut éclairé par la lumière qui émanait de son dos. Je l'observai se rhabiller, non avec une pensée vicieuse, simplement afin de guetter le moindre de ces faits et geste. Je n'étais pas dupe, au fond d'elle se cachait une guerrière et je ne pourrai la torturé éternellement sans que la lionne en elle ne resurgisse. Et lorsque arrivera cet instant, je devrai être prêt. Alors qu'elle fit mine de se diriger vers la porte de sortie, ses mains se mirent à effectuer une série de mudra à vive allure. Malgré la vitesse de ses mouvements, les signes restaient précis, aucun doute, elle possédait un certain talent !
Une multitude de shuriken fonçait sur moi, mais je ne me montrait pas inquiet. Je savais pertinemment que je serai dans la capacité de les éviter malgré la vitesse exceptionnel de ceux-ci. Je n'étais pas ce genre de shinobi de seconde zone qui se ferait atteindre par de simple shuriken alors que mon regard était constamment posée sur mon 'adversaire'. Non, il en faudrait davantage pour me blesser. J'eu à peine le temps de lâcher un râle désapprobateur que les shurikens était plus qu'a quelques mètres de moi. Et alors, aucun doute que Soshi se montrerait impressionné, mais je me déplaça sur ma droite à une allure si folle que n'importe qui présent aurait pensée que je venais tout simplement de me téléporter. Aucun pas. Aucun mouvement perceptible à l’œil. Et pourtant, je me retrouvai 2 mètre sur la droite de la zone d'impacte des armes tranchante.

« Sérieusement ? C'est donc tout ce que tu es capable de faire ? Le lapin doit être sacrément déçu de sa création... »

Publié le 23/07/2020 à 14h59

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

C'était impressionnant, mais après tout ce qu'il lui avait fait traverser, elle n'allait pas se laisser déconcentrer par un peu de lumière. La jeune femme lança tout de suite une nouvelle offensive. Plusieurs mundras et un faille laissa échapper un violent jet d'eau en direction du cafard, et une autre série de mundras et la jeune femme crachant plusieurs requin de Suiton sur les côtés et au dessus du cafard. Le but était de créer une attaque de zone, il ne pourrait pas s'en dégager avec sa téléportation.

« Tu pensais pouvoir faire tout ça impunément ? »


La jeune femme était en colère, elle avait la haine contre le cafard, toute les souffrances qu'elle avait enduré entre ses mains. Les humiliations, il n'aurait jamais dû lui laisser la liberté d'attaquer. Bien sûr elle n'était pas au niveau, mais il allait devoir l'assommer pour l'arrêter.

« Je n'ai pas peur de toi ! »


C'était faux et sans doute pour ça qu'elle le criait si fort. Mais au moins il verrait qu'elle était capable de combattre ses peurs.

Publié le 24/07/2020 à 18h45

Afficher les techniques utilisées
Le cafard
Chakra jaune

Cette petite garce continuait donc d'attaquer. Qu'espérait-elle ? Soit celle-ci était stupide au point de croire qu'elle serait capable de me battre, ou ne serait-ce que de me toucher. Soit elle était en pleine crise... Alors que je penchai mon visage sur la gauche, je laissai échapper un simple mot:

« Sérieusement ? »


Ce que j'aimais chez les combattants utilisant le Suiton, c'était cette légère humidité qui se ressentait dans l'air, celle qui apparaissait avant l'arrivé de l'eau. Je pouvais la sentir, la humer... Et alors, le sol se fissura devant Soshi. Et elle ne perdit pas de temps puisque ses mains effectuaient déjà de nouveaux mundras. Je devais réagir et vite. La première attaque était facilement évitable via ma technique Hikariton, le jet se propulsai à vive allure et devançait donc largement l'attaque qu'elle préparait. Ainsi, sans le moindre mouvement, je me décalai sur ma gauche, reprenant ma position initiale alors que le jet d'eau vint percuter le mur.

« Tu ne comprends pas ? »


A peine avais-je pu finir ma phrase que plusieurs requins aqueux fonçaient sur moi. Cette nana tenait la cadence, aucun doute que la rage l'habitait. Finalement, il n'avait fallut que deux jours pour la faire craquer. Deux jours c'était peu, mais tellement long lorsque nous subissons la torture physique et psychologique.. Alors que la pièce était désormais chargé en humidité et que les requins s'approchait de moi, j'effectuai rapidement des mundras à mon tour. Des bandes de pierre sorti de terre pour venir percuter violemment les requins. Les chocs provoquèrent leurs explosions et des centaines de gouttelettes m'aspergea. J'étais désormais trempé mais je ne bougeai pas le petit doigts pour autant pendant que mes bandes de terres poursuivaient leurs trajectoires en direction de Soshi. J'avais un seul objectif, l'atteindre. Je ne souhaitai pas la tuer, ni la blesser gravement, je voulais qu'une chose: la faire arrêter ses conneries.

« Tu ne peux pas me battre... »


Malgré cela, le caméléon m'impressionnait. Je savais qu'elle finirai par craqué et secrètement, je l'espérai. Qu'aurai démontré une femme qui se serai laisser torturer éternellement sans broncher ? Non, j'avais besoin de savoir qu'elle possédait des crocs capables de mordre. Désormais, je devais lui faire comprendre que devant moi... Elle ne devrait plus jamais montrer les dents !

Publié le 24/07/2020 à 23h57

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Ce chien de Genichi, il avait était capable de tout esquiver avec tellement de facilité, la jeune femme arrivait au bout de ce qu'elle était capable de faire. Une dernière action de désespoir, le cafard avait plutôt intérêt à empêcher la suite. Car la jeune femme allait faire effondrer le tunnel sur lui.

« Je ne te laisserais plus me torturer ! »


La jeune femme fit des mundras et posa les mains au sol. Le sol se fissura légèrement et se mis à trembler. Normalement cela ne faisait que déstabiliser, mais là c'était les fondations du tunnel qui se voyait déstabilisé. La jeune femme venait de sortir trois affinité en quelques seconde. Rare était les Shinobi à plus de deux affinités.

Le cafard le savait, et il serait sans doute légèrement impressionné, la punition qui attendait la jeune femme en cas d'échec allait sans doute être monstrueuse également. Mais maintenant, le cafard savait qu'il était face à une louve et non face à une brebis.

Publié le 26/07/2020 à 16h21

Afficher les techniques utilisées
Le cafard
Chakra jaune

Alors que mes bandes de terres se dirigeaient droit sur Soshi, celle-ci, eux la brillante idée d'effectuer un jutsu de type doton, la terre se brisa sous nos pieds. Je luttai pour conserver mon équilibre alors que les murs aussi commençaient à se mouvoir. Aucun doute que toute la structure des tunnels risquaient de s'effondrer sur nous. Je n'avais pas d'autre choix que de dévier la trajectoire de mes bandes de terres afin de venir soutenir le plafond pendant que mes jambes tremblaient. La fracture du sol se rapprochait dangereusement de moi lorsque je finis de positionner ce qui servirait de soutiens aux fondations.


Ainsi, je ne pouvais me contenter d'esquiver ses attaques, elle continuerait jusqu'à ce qu'elle puisse me tuer. Hélas, ceci n'arriverait jamais et le tunnel céderait avant. Ma seule solution était donc de l'arrêter. J'entrepris de me déplacer avec une grande vitesse en direction du caméléon, sautant sur des parties du sol complètement instable. Chacun de mes appuis ne durait qu'une fraction de seconde. Je me devais de jongler entre les parties mouvante, les troues créer par la technique et les parties stable. Et alors, que je me trouvais à seulement deux mètres de mon 'élève', je me téléportai derrière elle afin de lui offrir pour la seconde fois, un coup violent à l'arrière du crâne. Je regardai son corps s'effondrer à mes pieds. Et je ne vais pas mentir, je lui décollai un violent coup de pied au niveau des cuisses, histoire de me défouler face à son idiotie...


Je chargeai son corps inerte sur mes épaules. Nous ne pouvions rester dans cette pièce, le risque d'effondrement était trop présent. Mais, ceci n'était pas réellement un problème puisque les tunnels en possédaient un nombre incroyable. Tout en marchant avec le poids de son corps sur mon dos, je repensais aux trois affinités qu'elle avait utilisées en moins de cinq minutes. Aucun doute, elle possédait un talent certain pour le Ninjutsu. Elle alternait les techniques de chacune de ces trois affinités avec une certaine aisance. Finalement, elle me rappelait moi. Capable de contrôler le Doton, le Raiton et le Hikariton... Alors que nous arrivions dans une nouvelle salle, elle aussi équipée d'une chaise. Je l'a posai sans délicatesse sur celle-ci avant de l'enchaîner afin de la priver de ces moindres mouvements. Je n'allais pas me risquer à subir une nouvelle attaque bien que je pouvais gérer celles-ci avec une facilité évidente... Elle avait un don, mais il lui restait à apprendre à le dompter...


Afin de la réveiller, je n'eu guère une meilleure idée que de la gifler violemment. Elle ne souhaitait plus que je la torture, j'allais la resservir de plus belle... Alors qu'elle commençait à peine à immerger, je posai mes mains sur ses cuisses et lui envoyai une violente décharge électrique...


« Alors, comme ça, tu ne souhaites plus être torturée ? »



Ma main vint lui décoller une nouvelle gifle au travers de son masque.


« Comprends bien que tu ne décides rien ! »



Une nouvelle gifle.


« Tu m'appartiens jusqu'à nouvel ordre ! »



Encore une.


« Et la prochaine fois que tu m'attaques sans mon consentement... »



Une de plus...


« Je te tue ! Compris ? »

Publié le 26/07/2020 à 18h21

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Le combat était perdu, et la suite des événements n'allait pas être beau pour la Miwaku. Tout d'abord un choc suivit d'un évanouissement. La parti la moins pénible venait d'arriver. Le réveil, lui fut beaucoup plus tendu. Encore une électrocution, à force, la jeune femme allait être habituée à ce genre de douleur. Puis des gifles, d'immenses et violentes gifles, elle sentait son sang couler sur son visage. Peut-être son arcade sourcilière, ou son nez, ou sa bouche avait exploser sous le choc. Ou les trois... bref le moment fut fortement douloureux et désagréable, et il y avait fort à parier que son visage serait boursouflé de bleu le lendemain. Il parlait en même temps, lui promettant la mort. Il semblait fière d'elle, mais dans une besoin de la dresser pour qu'elle ne recommence jamais.

« Compris... »


La jeune femme dit ce mot d'une voix faible, mais suffisamment audible pour qu'il puisse l'entendre. Difficilement, la jeune femme se remis sur ses jambes, on pouvais voir le sang couler le long de son cou. Il avait du lui casser le nez. Elle ne disait aucun mot, attendant la suite. Bien sûr si ell me pouvait le tuer un jour, elle n'hésiterait pas une seule secondes. Elle tirait des enseignement de tous ses combats. La terre qu'il avait utilisé, la lumière, la foudre. Tout restait gravait dans l'esprit de la Miwaku. Elle serait plus à même de contrer les prochaines fois.

Publié le 06/08/2020 à 11h08

Le cafard
Chakra jaune

Elle se tenait désormais debout devant moi. J'observai le sang qui coulait le long de son cou. Mes gifles avaient fait son effet. Sous son masque, qu'avais-je détruit ? Un nez, une lèvre, une arcade ? Qu'importe... L'essentiel était la finalité, une correction... Mais une correction sans enseignement n'était que torture, alors, je me devais de lui parler avec sincérité. Elle l'avait mérité.


« Tu penses que je suis le pire des enfoirés, je le sais... J'arrive même à m'en convaincre moi aussi ! »



« Mais tu dois comprendre une chose ! On m'appelle le Cafard car je ne meurs jamais et cette capacité à survivre, je l'ai travaillé, dur, extrêmement dur ! »



« Si je te fais subir un tel traitement, ce n'est pas sans raison. On m'a demandé à te former pour faire partie des meilleurs ! Kumo attend qu'une seule chose de nous: servir jusqu'à notre mort ! Et je te rassure, nous, qui évoluons dans les bas-fonds de Kumo, caché des autres, recevrons les missions les plus périlleuses, les plus dangereuses ! Alors qu'est-ce que tu t'imagines ? Si tu craques face à moi après seulement quelques coups, qu'adviendra t-il de toi lorsque tu seras aux portes de la mort entre la main de tes ravisseurs ? »



« Tu penses que je te torture ? Non, je te sauve la vie espèce d'ingrate ! Car le jour où tu recevras mille sévisse par la main de l'ennemi, tu repenseras à tout ce que je t'ai fait subir et tu me remerciera ! »



« Alors, je vais être très claire avec toi... La prochaine fois que tu te laisses déborder par tes émotions, tu dégages, je demanderai personnellement au lapin l'autorisation de te tuer ! Soit tu intègres que j'ai autre chose à foutre que de te gifler chaque matin si ce n'est te donner une chance de survivre dans ta vie future et alors, tu me remercie, et tu apprends, soit tu n'as pas ta place dans ces tunnels, dans ce village... »


« Maintenant, rejoins ta chambre... Réfléchis à cela et demain, nous nous reverrons, et j'attendrai une réponse de ta part ! »

Publié le 09/08/2020 à 12h56