Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /datas/vol3/w4a160257/var/www/shinobi-rpg.ovh/include/views/topic.php on line 9

Tomber le Masque

Porn to be wild

Tu retournes ton attention vers Azamuku qui est calmement en train de maîtriser pacifiquement le second garde qui ne faisait pas le fière. Il savait qu’il n’allait pas faire le poids. Il avait devant lui deux Miwaku certes, mais il se doutait que s’ils avaient été désignés pour la mission de surveillance, ils ne sont pas aussi faibles que la majorité d’entre eux. Fuir lui était impossible et il ne voulait pas se risquer à leur tourner le dos de toute manière. Tu te contentes de le regarder en souriant et reprends un air jovial en approchant du Hattori, car les paroles d’Azamuku te font rire.

Dialogue de personnage
« Allons bon ? Je reste un Kumojin de naissance ! Parait-il que nous avons le meurtre facile dans la région. »


Tu passes ton bras autour des épaules du garde et lui tapotes la joue avec amusement.

Dialogue de personnage
« Bon, tu parles maintenant où on s’occupe de toi ? Mon ami t’a posé une question, il serait sympathique de répondre, tu sais. »


Le garde ne bouge pas et semble ne pas trouver les mots qui correspondent à ses pensées. Tu t'impatientes légèrement et ne le caches pas un instant en le regardant d’un air plutôt menaçant. Tu attrapes le visage de ce dernier le fixe un cours instant avant de le lâcher et retourner ton attention vers Azamuku.

Dialogue de personnage
« Hm, on ne tirera rien de ce type, autant le tuer de suite ! Je te laisse ce plaisir si tu le souhaites ! »


Le garde prend peur et se dégage de ton bras et recule en dégainant son sabre, l’agitant de droite à gauche ne sachant pas vraiment contre qui se défendre.

Dialogue de personnage
« Les Masques rouges renaitrons ! Et si Gareki ne suit pas les pas de son maître, nous trouverons quelqu’un d’autre! Attendez-vous à le regretter. »


Dialogue de personnage
« Vous n’arrivez pas à reformer les Masques Rouges si je comprends bien… Toutes vos As ont quitté la partie.
»

Tu comprenais désormais un peu mieux de quoi il s’agissait, il y avait bien deux trois individus qui tentaient de reformer le groupe qui s’était bel et bien éteint avec son chef de meute. Vous perdiez un peu votre temps à chercher ce qui n’existe pas, mais cela se trouvait être rassurant.

Dialogue de personnage
« Si on le ramène, ça risque de faire du bruit auprès de ces petits congénères… Autant se débarasser de lui de suite. Il faut juste être sûr de tout nettoyer ! Il serait fâcheux de retrouver des os. »


Tu t’avances vers l’Hattori qui tente de t’attaquer dans la panique, tu esquives assez facilement et pose la main sur son visage avant de l’endormir. Tu rattrapes le corps du shinobi et le jettes sur celui de son allié. Tu avances vers Azamuku et pose une main sur son épaule sans te retourner pour voir les futurs disparus.

Dialogue de personnage
« Je m’éloigne le temps que tu… Nettoie la zone ! »

Publié le 23/11/2020 à 17h46


Tu savais très bien que par fierté et trop de confiance en lui, ce garde Hattori ne dira rien du tout. Il était déroutant de voir un peuple aussi puissant traîner des boulets aussi faible. Encore la dualité entre les forts et les faibles, dans tout clan il y a des rapports de force et d’intelligence qui déterminent une hiérarchie souvent naturelle dans la majorité des cas, dans d’autres, provoqués par diverses subterfuges et trahisons pour grappiller un semblant de pouvoir alors que le seul à décider et le Raikage, beaucoup semblent l’oublier. Nobuhisa était un cas rare dans les Miwaku, il était en effet Kumojin, nous étions réputés pour notre cruauté, mais il alliait avec son élégance avec un sombre côté sadique. Il éprouvait du plaisir à faire souffrir les autres. Pour toi, ce n’était que une fatalité et tu ne prenais aucun plaisir dû à la facilité. Un jour peut être, tu connaîtras de plaisir en rencontrant quelqu’un qui t’amènera aux portes de la mort.

Dialogue de personnage
« Il ne dira rien en effet, les Hattori ont beaucoup de défaut, mais leur fierté leur fond garder une certaine intégrité. Elle serait facilement brisable, mais je n’ai pas envie de perdre du temps avec ça. Nous avons eu ce que nous voulions après tout. »


Le garde se dégageait de Nobuhisa. Il était simplement pitoyable en agitant son cure-dent dans ton les sens. Ce n’était qu’un faible parmi tant d’autre. Une chose était sur, Gareki va demander une grande surveillance.

Dialogue de personnage
« Ils n’auront pas le temps de se réformer. »


Tu donnais ton accord par un signe à Nobuhisa comme quoi il fallait mieux s’en débarrasser que de les ramener comme deux déchets à Kumo. Ils ne méritent plus de fouler le sol de notre village. Il endormait ce pauvre gars et il balançait son corps sur l’autre cadavre. Puis, il me demanda de faire disparaître les corps. Il aimait le contact et il entrait un peu trop souvent dans ta bulle. Tu n’allais pas lui en faire la remarque pour autant.

Dialogue de personnage
« Je m’en occupe. »


Tu levais ta main et une boule d’argile en sortais par sa bouche et former une mine dans laquelle tu avais infusé assez bien de chakra. Tu la posais sur les deux corps et tu t’éloignais pour rejoindre Nobuhisa quand d’un coup une puissante explosion retentissait en faisant trembler le sol.

Dialogue de personnage
« Il doit rester quelques miettes. Rien de bien grave, ils ne seront pas retrouvé ni identifié. »


Tu remettais tes gants et tu continuais ta route au côté de Nobuhisa.

Dialogue de personnage
« Tu as subit un très bon entraînement. Tes capacités sont diversifiés mais elles se combinent très bien. »


Il était temps pour nous de rentrer et de faire un rapport sur ce que nous avons apprit.

Dialogue de personnage
« Il faut mettre le raikage au courant de tout ça et le rencontrer en personne. J’ai peu de confiance aux gens qui l’entourent. »

Publié le 23/11/2020 à 18h15

Porn to be wild

Ton camarade te rejoint pendant que le sol tremble et que l’explosion se charge de se débarrasser des traces incriminantes. Tu t’étires quand Azamuku te dit qu’il va falloir faire un rapport au Raikage. Tu lâches un soupir et lèves les yeux au ciel. Il s’agissait de la partie la plus agaçante de ton travail selon toi. La paperasserie n’était en rien ce que voulait faire. Mais tu sembles déjà plus détendu quand il annonce vouloir le faire de vive voix avec l’empereur, car il ne fait pas confiance aux messagers alentour.
Une chose que tu comprends facilement, vous étiez bien parti en mission pour démasquer de possibles traîtres après tout. Il valait mieux prendre ses précautions. Tu détaches tes cheveux et les laisses tomber le long de ta nuque et te fais craquer les cervicales.

Dialogue de personnage
« Ça fait bien longtemps que je ne m’étais pas battu dis donc ! L’entraînement aura payé au final ! »


Tu réfléchis un instant à ce qu’Azamuku te disait un peu plus tôt.

Dialogue de personnage
« Hm? Oui, je ne suis expert en rien, cela dit ! Je sais me battre et me sortir d’illusions au besoin et utiliser quelques armes ! Je ne suis pas capable de prodiguer le moindre soin en revanche. Peut-être une option à négocier dans le futur ! »


Tu fais une pause avant de mettre un coup de coude amical à l’espion.

Dialogue de personnage
« Je m’y connais pas trop mal en anatomie après tout ! Hahaha »


Le principe même de l’espace personnel t’était inconnu et malgré les nombreuses remarque que l’on pouvait te faire, tu semblais simplement ignorer les dires.

Dialogue de personnage
« Tu m’as l’air de t’ennuyer en combat ! C’est pourtant marrant de voir cette détresse dans les yeux de tes ennemis quand ils comprennent qu’ils n’ont pas la possibilité de gagner ! »


Tu avais remarqué sa passivité hors normes, les combats semblaient simplement être une norme. Il devait avoir l’habitude et peut-être qu’il était simplement blasé. Tu aimais provoquer les gens volontairement pour avoir un peu d’occupations lors de soirées, mais il était sous les ordres de Masashi après tout. Son quotidien devait être rempli de cadavres. Tu reprends la route, autant finir la ronde après tout, vous n’alliez pas attendre la nuit en discutant autour de corps fraîchement éparpillés. Les brigands allaient se déchaîner en voyant deux simples types en patrouille. Vous ne risquiez pas de simplement faire une balade !

Publié le 23/11/2020 à 18h50


Tu réfléchissais tout en marchant à une structure renaissante probable des masques rouge et de comment ils s’organiseraient cette fois ci pour ne pas commettre les mêmes erreurs que leur première tentative. Ce n’était peut être pas le cas, mais tu devais encore une fois analyser pour effacer les facteurs risques. Nobuhisa semblait fier de sa prestation.

Dialogue de personnage
« Si tu n’en as pas souvent l’occasion, ça doit être plaisant. A force, tu fais cela comme une marche ou tu mets un pieds devant l’autre. C’est inné et naturel et la majorité des ennemis sont si faibles que je n’éprouve aucun plaisir à combattre. »


Ressentais-tu seulement le plaisir? C’était une chose bien incertaine. Nobuhisa n’avait pas un art primordial, il touchait un peu à tout et il te parlait même d’apprendre l’iroujutsu. Il était polyvalent. Beaucoup trop de ninja se voulaient polyvalent à l’actuelle.

Dialogue de personnage
« Tu es bon dans la mise en scène. Au lieu de t’éparpillait et de toucher un peu à tout. Pourquoi ne pas te servir de ce don naturelle et de l’élever à son paroxysme avant de passer à une autre maîtrise? Le fait que tu sois polyvalent est à la fois un atout et une faiblesse. »


Tu étais peut être dur dans tes paroles mais ç’était ta vision pour survivre dans ce monde. Tu devais être le plus fort et non le second.

Dialogue de personnage
« Comme je t’ai dit avant. Je ne trouve aucun plaisir dans ce que je fais car je n’ai pas encore trouvé quelqu’un pour me mettre à mal. Ça changera peut être avec le temps. »


On continuait la patrouille, c’était le but principale de notre sortie et de tomber éventuellement sur d’autres brigands voulant dépouiller les pauvres passant. Tu voulais poser une question assez étrange à Nobuhisa pour voir un peu sa réaction.

Dialogue de personnage
« Nobuhisa, si tu avais la puissance de détruire un village dans sa totalité, éprouverais-tu du plaisir ou de l’ennui? »

Publié le 23/11/2020 à 19h44

Porn to be wild

La remarque qu’il venait de faire sur ton étalage de talent n’était pas fausse, voire même correcte, mais tu le savais déjà et tu te contentes de sourire légèrement.

Dialogue de personnage
« Je ne suis pas un combattant né, si on fait une course, je m’écroule par manque de stamina ! »


Tu soupires en repensant à ta propre condition d’être humain moyen. Tu n’avais pourtant pas fait semblant de d’entraîner. Mais tu ne voyais pas d’amélioration à partir d’un certain stade et ton statut t’empêchait tout de même de véritablement te battre réellement. Cependant, Hanabi t’avait mis en garde sur ce qui pouvait t’arriver au vu de ta relation proche avec Yuhei.

Dialogue de personnage
« Je dois être capable de m’en sortir seul au cas où Yuhei n’est pas dans les parages, je suis meilleurs comme soutien que comme homme d’action. Je travaille sur ma finesse et ma mise en scène, mais si je viens à croiser un ennemi qui me domine sans moyen de contrer, je risque de mettre mon frère en danger.
»

Tu marches machinalement en pensant à ton explication.

Dialogue de personnage
« Un expert en Taijutsu pur ne pourra rien contre un maître du Genjutsu! Si le corps est entraîné, mais pas l’esprit, le combat peut être décidé avant même d’avoir commencé. J’ai conscience de perdre du temps dans cet apprentissage hasardeux. »


Tu écoutes le ressenti de ton comparse quand il t’explique sa vision du combat et ce qu’il en attend. Tu trouves cela à la fois triste et intriguant. Sa puissance est telle qu’il ne trouve pas de challenge dans l’affrontement et en plus, il voit le meurtre comme une simple routine.
Il te poses alors une question qui te laisse silencieuse tant la réponse te semblait complexe. Aucune des réponses ne te semblait juste à tes yeux. L’ivresse du pouvoir était une chose dangereuse qui pouvait conduire un être au massacre sans pitié. Mais tu venais de prendre une autre option en considération.

Dialogue de personnage
« Et tu oses me dire que je suis sadique ? Ton manque de ressentit risque de te faire commettre l’irréparable un jour si tu obéis aveuglément, tu sais! Une telle puissance… Je doute ressentir la moindre joie personnellement. Car il n’y aurait pas la moindre difficulté, je me rapproche de l’ennui donc ! »


Tu venais de répondre, mais cela ne te convenait pas.

Dialogue de personnage
« Le problème est éthique selon moi, je doute être capable d’ôter la vie sans remords à des innocents. »

Publié le 23/11/2020 à 21h07


Voulait-il dire par la qu’il était un shinobi moyen avec trop peu d’endurance? Tu n’y croyais pas et tu allais être franc comme à ton habitude.

Dialogue de personnage
« Il y a une différence entre ne pas en être capable et être fainéant. Tu vas sûrement me trouver désagréable. Mais c’est le raisonnement qui me vient en premier à l’esprit. »


Une astuce peut être pour le motiver, à voir.

Dialogue de personnage
« Toi qui voue ta vie à ton maître. Si tu es en manque d’endurance, de chakra, de compétences. Cela sera uniquement de ta faute. Tu vas peut être me dire que ton corps n’est pas bâtit pour ça. Quand bien même! A force d’entraînement et de sacrifice, on y arrive, sans doute plus difficilement qu’un autre doué de naissance. Contrairement à ceux là, il se repose sur des acquis et ne cherche plus à progresser car ils croient que tout est inné chez eux. C’est faux. J’ai connu ce genre de personne qui sont mortes à la première mission car il se croyait au dessus de tout le monde. »


Tu laissais quelques secondes de silence.

Dialogue de personnage
« Un jour, si tu en as l’envie bien sûr, ne cherche pas à être moyen, cherche à être le meilleur. Le jour où tu te diras que tu peux devenir le numéro 1, deviens le. Être dans le ventre mou ne te mènera jamais nul part. »


Un expert en taijutsu pouvait compter sur sa vitesse d’exécution. L’esprit était bien plus rapide que ça.

Dialogue de personnage
« Je maîtrise le genjutsu. Il suffit de maintenir ton adverse une seconde à distance et il sera sur ton emprise. C’est une force en laquelle tu dois avoir confiance. Manipuler l’esprit, c’est le modeler et le détruire. »


Tu écoutais la suite très silencieusement alors que nous arrivions bientôt à la fin de notre patrouille qui avait été calme. Les traces restantes de combats avaient pu dissuader les brigands de s’aventurer sur un terrain dangereux.

Dialogue de personnage
« Je met cette force à disposition de l’empereur et uniquement de l’empereur pour l’intérêt de Kumo. Le raikage est une personne sage et réfléchit. J’ai confiance en lui et il ne me demandera jamais de faire des actes gratuits et horrible. C’est pour ça que je n’ai que des comptes à rendre qu’à lui et à personne d’autre. »


Tu allais trouver un exemple concret.

Dialogue de personnage
« Ton maître Yuhei est très bien placé. Il viendrait me trouver, il est mon supérieur, pour me donner un ordre direct pour x ou y raison. Je lui refuserai sans vergogne et il pourra aller ce plaindre à qui il veut. »


Tu disais tout cela sur le même ton calme et neutre.

Dialogue de personnage
« Je ne tue pas des innocents. Tu vas baser cela sur un sens divinatoire mais ce son juste des analyses et des faits. Un innocent a plusieurs facette. J’anticipe la mort d’acteurs qui pourraient créer du grabuge si ils se rencontraient entre eux. Dans ta vision, je tue des innocents, dans la mienne des futurs criminels. Tuer l’embryon dans l’œuf est la meilleure des défenses que d’attendre et de ce dire qu’on laisse une chance. Il n’y a pas de chance mais uniquement la dualité ! »


Tes paroles pouvaient passer pour horrible. Tu ne le concevais pas de cette manière.

Dialogue de personnage
« Tu es sans doute un peu trop naïf. »

Publié le 23/11/2020 à 21h29

Porn to be wild

Bien que le ton n’y soit pas, tu ressens comme une once d’agressions dans sa voix quand il commence à te faire la morale. Tu n’écoutes qu’à moitié, car tu as déjà eu cette rengaine répétée tellement de fois que tu devais connaître chacun des mots qui allaient sortir de sa bouche. Tu regardes droit devant toi et affiche un sourire de politesse.

Dialogue de personnage
« Je n’ai pas été fainéant, si l’on oublie les arts du combat rapprochés, j’ai appris par moi-même. N’oublions pas que de base, je suis un garçon de compagnie. Je n’étais pas supposé être entraîné au combat, j’ai plus appris les arts ménager si tu veux savoir… Je peux repasser ta veste avec une expertise à te couper le souffle ! »


Le ton condescendant n’était pas camouflé le moins du monde, il y avait clairement une part de vérité dans ce qu’il disait car tu aurais pu être bien plus fort si tu avais eu plus de temps d’entraînement.

Dialogue de personnage
« J’ai clairement des progrès à faire et mes mouvements sont beaucoup plus libre depuis la mort de Buichi. Et c’est probablement depuis ce jour que j’ai le plus avancé dans mon apprentissage. »


L’entraînement était déjà au cœur de ta vie, tu avais cette valeur par le biais de ton frère qui à suer sang et eau pour arriver là où il se trouve par son manque de capacités dans sa jeunesse. La différence fut que son entraînement commença dès qu’il était capable de tenir debout.

Dialogue de personnage
« Je serais le numéro 1, je me concentre sur ce dont j’ai besoin pour l’instant. Le reste sera pour plus tard. »


Tu l’écoutes parler de son point de vu sur sa purge des futurs criminels dans l'œuf. Tu ne comprenais clairement pas ce qu’il avançait et trouvais qu’il était effrayant d’avoir cette vision de la vie et aussi peu de considération pour cette dernière.

Dialogue de personnage
« Je doute être naïf… Je trouve en revanche que tu es dangereux pour la société. »


Ton expression se voulait concernée par l’état mental de la personne à côté de toi.

Dialogue de personnage
« Il est honorable de n’obéir qu’à ton maître, je serais mal placé pour te dire l’inverse. Mais ton manque de considération de la vie humaine est terrifiant. Là où tu vois un futur criminel… Il y a aussi une possibilité qu’il y est un futur médecin. Tes actions seront responsables de ce qu’il se passera dans le futur. Admettons qu’une personne survive à ton massacre. Il sera haineux, et tu seras le créateur d’un criminel et tu rendras indirectement responsable ton maître des meurtres commis par cette personne. »


Tu fais une courte pause avant de reprendre.

Dialogue de personnage
« Une simple parole peut décider d’une vie. »

Publié le 23/11/2020 à 22h21


Un homme de compagnie, c’était un drôle de terme. Il était un homme a tout faire dans une famille Hattori noble. Il avait du répondant ce gamin et ça te plaisait réellement. Il est fort dommage de gâcher un tel talent. Un Miwaku avait un potentiel si peu exploité que c’était normal que notre clan en soit a un stade pareil. Nous n’étions pas là que pour divertir et servir. Nous étions un clan puissant et fier. Ça c’est transformé en une dégénérescence totale sur quelques générations. Tu allais changer cela avec l’aide des Hattori. Mais si ce qu’il disait, était bien vrai, il était fort dommage que son entraînement fut anéanti, un mot dur et adéquat, pendant toute une partie de sa vie.
Maintenant, c’était un choix et tu ne pouvais forcer les tiens à faire de même. Nobuhisa semblait pouvoir se satisfaire de ça pour le moment.

Dialogue de personnage
« Tu as au moins des objectifs, c’est déjà un bon point. »


Dangereux? Tu ne t’étais jamais analysé comme un risque potentiel pour Kumo car il approche du 0 absolus.

Dialogue de personnage
« Je sais que je suis dangereux. Mais je n’éprouve pas de pulsion psychotiques qui pourrait m’amener à des déviances hors contrôle. J’ai la chance d’avoir un esprit entraîné et ouvert sur une vision totalement de cour les choses de ce monde. »


Tu pensais à la suite, si il savait ce que tu faisais réellement. Pour éviter cette haine il ne suffisait pas que de tuer 1 personne, mais de tuer toutes celles qui l’entouraient pour éviter une vengeance quelconque. L’es dommage collatéraux.

Dialogue de personnage
« De la vision général, tu as raison sur ce que tu avances. Mais si je te disais du comment j’évite tout ça. Tu n’approuverais encore moins. »


Nobuhisa était sage dans ce qu’il avançait et sa vision des choses. Il est trop rempli de sentiments pour comprendre l’intérêt sur le long terme de faire ce que tu fais.

Dialogue de personnage
« Une parole, un geste, un silence,... Tout peut décider d’une vie. »


Nous arrivons enfin aux portes de Kumo. Ces portes si gigantesques. Tu t’arrêtais un instant.

Dialogue de personnage
« M’accompagnes-tu pour le rapport de patrouille ? »


Tu ne disais rien d’autre pour ne pas lâcher une information.

Publié le 24/11/2020 à 06h41

Porn to be wild

Tu regrettais ne pas avoir reçu davantage d'entraînement pour être plus utile, mais ta capacité d'infiltration et ton attitude collent bien. C’est bien pourquoi tu t'orientes davantage vers ce travail d’espionnage que de guerrier. Tu connaissais tes capacités et savais qu’elles n’étaient pas à leur plein potentiel. Mais il te fallait un mentor pour t’apprendre le combat qui ne soit pas Hanabi. Elle est de plus en plus occupée et ne dispose plus d’autant de temps maintenant que ton frère était sous les soins du Raikage.

Dialogue de personnage
« Je sais ce que j’ai à faire, en effet, je ne perds pas de vue mes objectifs. Mais il est hors de question que je reste passif en attendant de progresser. Je mets à l'œuvre ce que je maîtrise déjà ! »


Il est vrai que tu n’éprouvais pas de doute concernant ces pulsions psychotiques. Pour toi, il n’avait clairement pas les compétences émotionnelles pour. Il ne devait pas ressentir grand-chose pour toi et son manque d’empathie faisait de lui quelqu’un de véritablement dangereux. Il ne veut pas te dire sa solution pour éviter d’avoir à gérer les vengeances, mais tu te doutes de la méthode. Il est bien trop précautionneux pour laisser s’échapper un proche capable de le retrouver. S’il n’y a pas de témoins, il n’y a pas de risques.

Dialogue de personnage
« En effet, une vie peut être décidée en un rien. »


Ton empathie t’empêchait de commettre ce genre de crimes, si l’ordre t’était donné, tu t’occuperais de la cible, mais tu n’apprécierais pas de tuer une personne innocente à tes yeux. C’était un risque cependant et tu réfléchissais au pour et contre. Chaque solution ayant de sa part de bon et de mauvais. Les portes de Kumo apparaissent et te font sortir de tes pensées. Le rapport de patrouille ? Pourquoi pas, tu n’as pas l’occasion d’aller au palais très souvent.

Dialogue de personnage
« Je t’accompagne ! Je n'ai pas envie de rentrer de suite. »


Tu voulais simplement occuper ta journée avant de rentrer te changer et voir si la salle d’entraînement était disponible. Si les masques rouges tentes de reprendre le pouvoir en utilisant Gareki, il faudra se préparer. Ils ont déjà essayé d’utiliser Yuhei pour créer un héritier, il serait bon de voir que ce ne soit pas le cas de l’ancien élève de Buichi. Il avait déjà eu assez de soucis par le passé.

Publié le 24/11/2020 à 16h57


Tu écoutais ses réponses à tes interventions sans ne rien dire pour le moment. Si il croyait en lui, tu n’avais rien d’autre à ajouter. Chacun avait sa méthode pour atteindre le sommet qu’il pense capable de gravir. Palier par palier, plus le sommet est haut et plus il demande du temps et de l’énergie avec le risque de chuter beaucoup plus bas d’où on était à la base. Tu avais reculé un nombre incalculable de fois avant d’atteindre un des sommets les plus haut et tu n’étais pas à l’abri de chuter à nouveau. Tu travaillais dur chaque jour pour que ça ne se reproduise plus. Tu dois êtres au sommet pour Kumo. Le danger était trop grand à l’extérieur et les shinobis de Kumo, en général, ne s’en soucient pas du tout.

Dialogue de personnage
« Bien, je préfère cette méthode et tu as été témoin de la scène. »


Tu passais les portes sans même te signaler. Il savait qui tu étais et tu n’avais pas de temps à perdre avec les gardes. Il y avait beaucoup de trafic, une vrai fourmilière très active. La richesse de l’empire était déjà très grande de par son peuple et des autres bourgades du pays. Tu avançais accompagné de Nobuhisa qui avait bien fait son travail. Tu n’avais rien à lui reprocher sauf le fait d’être plus ambitieux. Pour cale il devrait se détacher de son maître et tu as de gros doute qu’il le fera.

Dialogue de personnage
« As-tu déjà eu l’occasion de rencontrer l’empereur ? »


Tu te demandais en réalité à qui il avait déjà eu à faire à part son maître dans les hautes instances de Kumo. Tu continues toujours d’avancer de rue en rue pour atteindre le plus rapidement possible le bâtiment du Raikage que tu pouvais apercevoir au loin.

Dialogue de personnage
« Vu ton éducation, je n’ai pas besoin de te rappeler les convenances à adopter? »


Même si tu connaissais déjà la réponse, tu préférais t’en assurer une seconde fois. Toujours vérifier au minimum 2 fois les informations que tu reçois. La première version peut être différente de la seconde et même de la troisième. Une information était toujours variable selon l’individu.

Dialogue de personnage
« Nous y sommes presque. Une fois à l’intérieur, tu ne me quittes pas si tu ne veux pas avoir de soucis. »



Publié le 24/11/2020 à 18h18

Porn to be wild

Dialogue de personnage
« Témoin ? Il m’a littéralement salopé mes chaussures en vomissant du sang! »


Tu pointes du doigt tes pieds en faisant une moue digne d’un enfant capricieux. Tu tentes d’ailleurs d’enlever les traces en frottant, mais tu manques de tomber pas manque d’équilibre de plus Azamuku ne semblait pas vouloir t’attendre. Tu lèves les yeux au ciel, car tu le trouves obnubiler par son travail et tu penses qu’il devrait apprendre à apprécier les petits plaisirs de la vie.

Dialogue de personnage
« Rencontrer l’empereur… Pas directement en tout cas »


Tu l’avais déjà aperçue autour de la demeure de Buichi quand tu étais plus jeune, mais tu n’as jamais eu la moindre interaction avec lui directement. Tu sais juste que Yuhei lui voue presque un culte malsain, mais en y pensant ça te fais rire, car il n’est pas bien différent de toi au final sur ce sujet. Tu es pris d’une petite nostalgie en repensant à ton ainé qui n’était pas là depuis maintenant deux ans des suites d’une mission. Tu espérais simplement qu’il aille bien, car l’extérieur de Kumo n’était pas tout rose. Mais le connaissant il ne devait pas lui être arrivée grand chose et tu restais confiant. Tu pensais aussi qu’il fallait activer ton idée d’infiltrer le réseau de Raiko pour en savoir d’avantage sur les dessous de l’empire. Azamuku te sort de tes rêveries en te demandant de te comporter correctement devant le Raikage. Tu ne peux t’empêcher de sourire malicieusement.

Dialogue de personnage
« Allons, allons, je n’enlace pas une personne que je ne connais pas ! Et aussi psychotique que tu puisses être, j’ai plus peur de la réaction de Yuhei quand il l’apprendra que de ce que tu vas me faire ! »


Ton expression se fige et ton regard montre une inquiétude certaine avant de secouer la tête pour t’enlever ces idées du crâne. Tu adoptes un visage plus neutre pour correspondre aux attentes de la cours. Mais c’est emplie de sarcasme que tu réponds à l’espion.

Dialogue de personnage
« Oui monseigneur, je ne vous lâche pas d’un millimètre. »

Publié le 24/11/2020 à 22h00


Dialogue de personnage
« Tu auras tout le loisir d’aller faire les magasins après ce rapport. Tu en profiteras pour acheter des tenues un peu plus adéquate ou de faire en sorte que tu sang impur ne te touches. Ça te laisse 2 possibilités. »


Tu disais cela sur un ton sarcastique. Tu le trouvais sympathique et valeureux mais il était beaucoup trop le cieux sur son apparence et le paraître, comme beaucoup de Miwaku au final. Il était dérisoire de porter une telle importance à ce culte du corps. C’est à cause de ça que notre clan se dégrade toujours autant. Les Miwaku, rois et reines de la nuit, pour distraire les hommes et femmes influents dans leurs moindres désirs et fantasmes les plus obscures. Comment pouvait-il tomber aussi bas? Nous étions un clan puissant et on pourrait le redevenir en une génération tout au pire en appliquant une éducation ferme. Hélas, tant que notre peuple ne fera pas autre chose que de les former pour alimenter le quartier des plaisirs, nous n’évoluerons plus.

Il te répondait qu’il n’avait jamais rencontré l’empereur directement. Certainement du à cette fonction d’homme de compagnie dont il m’avait parlé. Il continuait en le disant qu’il n’allait pas enlacer le premier inconnu. Drôle de terme pour désigner l’empereur.

Dialogue de personnage
« Je ne te ferais rien. L’empereur saura le faire lui même si tu devais lui manquer de respect. »


Tu ne prêtais pas attention à sa dernière petite phrase sarcastique et on pénétrait dans les bâtiments sans passer par la fouille et la demande de notre venue. Tu te rendais très rarement ici et quand tu y venais, c’était pour une très bonne raison. Tu nous amenais jusqu’aux abords des appartements de l’empereur. Un de ses serviteurs guettait tout mouvement et tu lui signalais notre présence afin qu’il en avertisse l’empereur. Nous n’avions plus qu’à attendre.

Dialogue de personnage
« Nous n’avons plus qu’à attendre. Ça peut prendre parfois plusieurs heures avant qu’il nous reçoit. J’espère pour toi que tu es patient. Il n’y a rien ici de très distrayant. »


Tu restais fixe face au couloir en semblant regarder quelque chose alors qu’il n’avait rien.

Dialogue de personnage
« Je trouve que ce lieu reflète quelque chose que je n’arrive pas à expliquer et j’ai toujours une drôle d’appréhension quand j’y suis seul. »

Publié le 24/11/2020 à 22h20