Shinayaka Heiki
Sans Grade | Kumo


Crée le 01/12/2021
Aperçu il y a plus de 5 mois
Couleur de Chakra

Identité du personnage

Sexe : Féminin
Village : Kumo
Grade : Sans Grade
Poids : 57kg
Taille : 156cm
Âge : 25ans
Dernier lieu fréquenté : Entrée principale | Empire Hattori

Description du personnage

Qualités : A l'écoute - Abordable - Académique - Actif - Apaisant - Assidu - Autonome - Beau - Calme
Défauts : Amorphe - Curieux - Docile - Passif - Sans gêne
édité le 01/12/2021

Très long cheveux noir, jamais couper, avec des yeux bleu

Légende personnelle

Renommée : Rang E | Le Rang E est l'une des six classifications. Il est suivi par le rang D. le ninja n'est pas connu au sein de son propre village et il ne représente absolument pas une menace pour quiconque. Il ne risque pas d'être reconnu par un étranger.
édité le 01/12/2021

Heiki est née sans nom, ou du moins, c'est qu'elle a toujours entendu. Trop jeune, ou trop traumatisé, pour se souvenir de sa vie avant le temple. Lorsqu'elle y réfléchie, son premier souvenir remonte à un entraînement où elle se fait mal. Mais elle ne sait plus pourquoi, et cela n'a en vérité aucune importance.

La jeune fille devient rapidement assez forte pour être envoyé en missions sous la tutelle d'un maître qui l'envoyer faire ses basse besogne. Heiki a toujours écouté les ordres sans discuter. Faisant uniquement se qu'on lui demandé, mais allant toujours jusqu'au bout de ce qu'on lui demandait de faire quitte à se blesser.
Les ordres lui semblaient au départ assez basique et elle travailla ainsi 5 ans, faisant des aller et retours jusqu'au temple, prenant parfois plusieurs semaines a se soigné avant de revenir pour la mission suivante. Mais plus le temps passer et plus Heiki revenait avec bleu, lacération. Plus le temps passez, et plus sont corps se couvrait de marque indélébile. Au temple, on ne lui demander rien. Alors Heiki ne disait rien.
Mais on dit qu'il suffit toujours d'une fois pour que les choses changes.
Un jours, lorsque Heiki eut a allez chercher ses ordres de mission ce maître dit quelque chose, qui ne lui était pas réellement adresser qui la fit frémir : " La prochaine fois, appelle en une plus jeune, elle, elle commence a lasser mes amis " Heiki ne comprit pas tous de suite. Elle s'en fichait que se soit elle ou une autre qui parte en mission ? Se n'était que des missions. Des missions ou elle devait se dénudé. Servir a boire a des hommes, écouter des secrets, les transmettre. Alors pourquoi son estomac se révulser ? Pourquoi la pensé qu'une autre puisse faire le même travail puisse la dégoutté ? Pourquoi se dire que, peut être, ses petites filles encore au temple devait passer après elle lui donner envie de rendre son frugal petit déjeuner ?

Heiki n’avait pas vraiment l’habitude de réfléchir ainsi. Elle n’était pas sûr elle même de ce qui se passer dans sa tête et pourquoi elle pensait ainsi.
Les hommes avec qui elle baisait (parce qu’on ne peux décemment pas appeler sa couché) lors de ces missions particulière, ils étaient ses « amies ». Ce n’était donc pas de réel mission pour le bien du village, cela n’avait rien a voir avec le fait d’envoyer une force spécial dans la bataille pour recupere des informations utiles. Et … Une plus jeune ?

Alors qu’elle courait dans la pluie rejoindre le lieu de rendez vous, Heiki se figea et observa le ciel au dessus d’elle. On lui avait apprit a obéir sans discuter, on lui avait apprit a obéir sans regarder en arrière, en sacrifiant son corps et son âme si il le fallait. On lui avait apprit a dire oui a tous et a exécuter les ordres. Mais … Etais se juste pour la prochaine fille qui allez y passer ?
La Kinoishi du clan Shinayaka se souvint d’une chose, une chose qui n’avait pas fait grand bruit au temple puisque la politique n’était pas un sujet de divertissement ou d’apprentissage, mais qui avait par contre était très discuté lors de ses missions.
Impératrice. D’après ce qu’elle savait, l’Impératrice menait des grandes purges parmi les nobles de Kumo. Devait elle ?
Avant même que sa pensée se soit formulé dans son esprits, Heiki avait tournée les talons et c’étaient mise a courir dans l’autre sens. Elle avait parcouru le village jusqu’à la demeure de son seigneur. Elle était devant la porte et sous la pluie, trempé jusqu’au os, sans savoir exactement comment entré. Il n’était pas si tard mais …

Lorsqu’un garde l’appercu, a aucun moment il ne se demanda ce qu’elle pouvait bien faire la. Un Shinayaka était la, c’est qu’il avait forcement été appeler puisqu’ils ne sortent jamais de leurs temples sauf pour leurs missions. Sans même lui adresser n mot, on lui ouvrit la grande porte et on la dirigea vers le bureaux de l’impératrice.
Alors que Heiki entra, confuse, elle posa un genoux a terre.
Et d’une traite, sans pose et sans laisser le temps de dire un mot a la belle imperatrice, elle débitât une a une toute les missions qu’elle avait eut a faire. Toute les missions douteuse, sans en oublier une seul. Et elle acheva ses propos par les derniers parole qu’elle entendu de son maître.

Heiki n’a jamais été sur que si ce qu’elle faisait était bien ou non. Qu’es ce qu’il y avait de bien a tuer un homme de toute façon ? Elle ne savait qu’une chose : se qui est bon ou non pour Kumo. Et même si elle n’était pas sur que toute ses missions soit pour le bien du village, elle était persuadé que au moins quelques une ne l’était pas, surtout cette dernière. Et … Elle ne voulait pas qu’une autre petite fille perde sa chasteté sous les doigts puant d’un vieux ignare et bavant.
Elle releva son regard plein d’espoir vers l’Impératrice.

Ce fut le jour de sa « libération ». C’était il y a presque 1 ans.