Rihatsu Howari
Sans Grade | Errant


Crée le 26/03/2024
Aperçu il y a 1 jour(s)
Couleur de Chakra

Identité du personnage

Sexe : Féminin
Village : Errant
Grade : Sans Grade
Poids : 66kg
Taille : 177cm
Âge : 29ans
Dernier lieu fréquenté : Tekunorojī, la Grande Ville | Villes commerciales

Description du personnage

Qualités : Autonome - Chanceux - Décontracté - Indépendant
Défauts : Arrogant - Autoritaire - Calculateur - Insatisfait
Trait caractéristique : Fanatique | Votre motivation principale est la puissance, politique ou physique. Votre motivation principale de vie est de surpasser tout et tout le monde. Cependant, votre jeu n’est secret pour personne et les gens sont méfiants envers vous. Vous oubliez parfois le sens morale pour arriver à vos fins.
Niveau de vie : Classe aisée | Votre personnage appartient à la classe aisée. Cela signifie qu'il dispose de suffisamment pour vivre paisiblement tout en se faisant plaisir. Il est souvent considéré comme extrêmement riche par les plus pauvres que lui...

Légende personnelle

Renommée : Rang E | Le Rang E est l'une des six classifications. Il est suivi par le rang D. le ninja n'est pas connu au sein de son propre village et il ne représente absolument pas une menace pour quiconque. Il ne risque pas d'être reconnu par un étranger.
édité Aperçu il y a 3 mois

Howari est née à Tekunoroji. Selon les dires de son paternel, sa mère aurait fuie après sa naissance, le laissant seul pour s’occuper de la jeune fille. L’homme était, de son vivant, un alcoolique et un accroc aux jeux d’argent, rien de mieux pour l’éducation d’une enfant. C’est alors dans les rues de Tekunoroji qu’elle fit ses premiers pas dans le monde criminel. D’abord voleuse à la petite semaine, elle comprend très vite le principe de l’offre et de la demande. Alors, ce qu’elle volera, elle ne le consommera pas, mais l’échangera contre divers services de la part des autres gamins des rues. Ainsi, alors encore une simple gamine, Howari possédait déjà un empire miniature. Elle trompait les autres enfants de son âge en les faisant voler des objets de valeurs en échange d’un peu de nourriture. Bijoux, vêtements en soie, même de l’alcool, Howari avait trouvé l’homme parfait pour refourguer tout cela. C’est ainsi, sans le savoir, qu’elle fit la rencontre d’un Abura qui travaillait pour les Rihatsu. La vie était bonne, et si les belles choses avaient souvent une fin, ce ne fut pas le cas pour elle. Lorsqu’elle devint plus âgée, les Rihatsu n’hésitèrent pas une seule seconde avant de l’engager. Howari commença alors à bercer dans les autres commerces… contrebande, prostitution, trafic d’être humains… Il ne fallait pas se fier à son apparence, Howari était déjà une femme avide et prête à tout pour satisfaire ses propres désirs. Aujourd’hui encore, certains font cette erreur et en paient généralement le prix.
Comme beaucoup de ses pairs, elle n’est pas une « pure » Rihatsu, mais à obtenue le droit de porter ce nom une fois qu’elle eut fait ses preuves au sein de la confrérie.
À peine devenue une jeune femme adulte, Howari fut envoyée à Aisu où elle devint le bras-droit de l’une des cinq dirigeants du clan. Ce poste lui permit d’achever son éducation, Howari est une véritable faiseuse d’or couplée d’une administratrice brillante. En gage de ses services, il lui fut octroyé la propriété d’une mine de diamant située à la périphérie de Kozan. Depuis lors, Howari n’a cessé de s’enrichir et de développer son propre commerce, s’émancipant petit à petit de sa supérieure.

C’est cette dernière qui proposa son nom au conseil Rihatsu après la mort de Mariko. La doyenne laissait derrière elle un véritable empire financier à Tekunoroji et le clan ne pouvait se permettre de laisser n’importe qui prendre sa place. Howari fut alors désignée et reçue le droit de porter le nom Rihatsu par la même occasion. Une fierté pour elle, mais la Rihatsu ne comptait pas s’arrêter là, elle en voulait plus, toujours plus.