Topics de Uzumaki Imawara

An 9 - Les oubliés de ce monde...
Villages pauvres de Ame
Uzumaki Jin Uzumaki Imawara 5
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Jin

Bien que la violence était coutumière pour l'ancien garçon innocent, Jin ne pouvait avouer être habitué à un tel spectacle. Il se mit alors à soupirer face au manque de recul d'un Konohajin préférant se déshumaniser que de réellement avouer son véritable ressenti de la situation. Il préféra ne pas partager ceci au Uzumaki, il était clairement pas préparé à une critique de la part d'un inconnu. Sans dire un mot, le roux se rapprocha d'une vieille maison prise par l'humidité, il ouvrit alors la porte pour faire face à plusieurs squelettes. Ce monde se résume par la mort. Nous valons mieux que cela. Nos capacités sont des cadeaux, nous devrions en user pour les autres... Les Konohajins sont exactement comme les Kumojins, Imawara. Nous nous perdons dans une guerre totalement dépassée. En observant un ancien portrait de famille attachée au mur, le Uzumaki reprit tout en se retournant vers son interlocuteur : Le gouverneur, il souhaite tout changer. Il souhaite qu'une seule force militaire veille à la Paix sur l'Île. Il souhaite devenir le Shogun de cette île. Il est souvent considéré comme un fou par ses semblables, mais je t'assure qu'il ne fait pas ceci pour le pouvoir. Comme tu le sais, je ne suis pas un modèle à suivre. Je me suis longtemps perdu. Malgré tout, en retrouvant mon senseï... J'ai pu y croire... Nous pouvons encore tout changer. Uzumaki Gekido n'est que l'ombre de Konoha et ce problème doit malheureusement perdurer pour que nous puissions intervenir. Jin baissa alors la tête. Il possède une force au sein de lui... Tu n'imagines pas comme elle peut être puissante... Cette force n'était qu'une raison supplémentaire de réformer le monde... Tôt ou tard, Jin le savait, le gouverneur se l'appropriait comme moyen de pression. Pour le moment, celle-ci était encore bien trop dangereuse pour se le permettre.

Lire la suite
An 9 - L'apparition de Uzumaki Gekido
Île éphémère de Taki
Maitre du jeu Uzumaki Gekido Uzumaki Shimazu Uzumaki Imawara Chikara Matsuo 19
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Shimazu

Attends ! Le ton du Uzumaki était colérique. Il n'en pouvait plus, était-ce l'éducation inculquée par Konoha ? Shimazu avait si longtemps bataillé pour revenir dans ce village et il avait dû mentir à de nombreuses reprises. Pour qu'au final, il puisse voir son propre élève devenir un monde sanguinaire ? Matsuo s'exprimait déjà comme un ninja expérimenté, mais était-ce réellement une qualité ? Le chef du clan Uzumaki décida alors d'expliquer son ordre, puis il rangea son Kunai. Est-ce ta vision du monde Shinobi ? Tu n'es pas au courant Matsuo, mais je suis un piètre utilisateur du Fuinjutsu. Du moins, j'étais... Durant des années, j'ai été enfermé dans le seul objectif de me faire sceller du Chakra dans des individus. J'étais incapable de le faire. J'ai ensuite été racheté par Uzumaki Gekido et il m'a offert la liberté. Une fois de plus, j'ai dû apprendre le Fuinjutsu, mais... Je n'y arrivais pas. Je ne trouvais pas ma voie. Un jour, j'ai eu le déclic. Je ne suis pas un ninja comme les autres. Tuer ne doit être qu'un geste de dernier recours. Le monde est compliqué. Où est le bien et ou est le mal ? Je ne te dis pas que ta décision est mauvaise. Je te dis simplement que tu es jeune et que tu ne connais pas tout. Il composa alors des mudras et apposa une marque au niveau de la nuque de l'adversaire. Au sol, le type était dans un piètre état, mais il allait peut-être pouvoir survivre. Nous capturons son client. Ce jutsu permet de le rendre amnésique. Généralement, la technique permet de conserver l'intégralité du souvenir pendant plus de 8 mois. D'ici là, Gekido sera en prison ou déjà au courant de notre tentative... Tu es jeune. Tu as encore le temps de trouver la bonne voie. Voici la mienne. Lorsqu'on peut éviter une mort inutile, on se spécialise dans le domaine et on ne cherche pas une excuse pour éteindre la flamme de sa conscience. L'homme soupira. Son Chakra était définitivement dans un sale état. Ce n'était pas important, les deux Konohajins avaient dorénavant du temps pour rentrer à Konoha. Nous devrions nous éloigner de cet endroit et établir un campement pour nous reposer. Nous rentrerons demain. Cette longue aventure se finalisa ainsi. Le Abura resta inconscient pendant de nombreuses heures et se réveilla totalement amnésique. Il ne tardera pas à repenser à la naissance de sa fille si cette information était vraie, cet événement étant difficile à oublier pour tout être humain. Shimazu et Matsuo reprirent la route le lendemain en direction de Konoha avec un colis plus que spécial... Durant les nombreuses nuits avant le retour, ils prirent le temps de l'interroger, sans trop de succès... L'homme semblait muet comme une carpe et il savait parfaitement que les Shinobi n'avaient pas le droit de le torturer sans l'autorisation des instances de Tekunorojī. Je te laisse ouvrir un topic aux portes de Konoha. Le retour se faisant logiquement en plus de temps, on peut dire que ça se passe 9-10 jours après ce RP.

Lire la suite
An 9 - Un voyage express !
Plaines de Kusa
Uzumaki Shimazu Uzumaki Imawara Chikara Matsuo 11
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Shimazu
An 9 - Conseil de défense
Arène de combat
Kitto Kotaro Uzumaki Shimazu Uzumaki Kimino Uzumaki Imawara Chikara Matsuo 21
Il y a plus d'un mois
Chikara Matsuo

La promotion que venait de lui accorder le Hokage eut l’effet d’un pavé dans la mare à Matsuo. Comme ça, quasiment en un claquement de doigts, il venait d’être nommé chuunin. D’habitude il y avait des tournois, ou bien des épreuves durant lesquelles les genins des différents villages s’affrontaient. Au pire, ils étaient promus lors d’une guerre, lorsqu’ils avaient fait preuve de bravoure et que les shinobis compétents commençaient à manquer. Lui n’appartenait à aucun des deux cas -quand bien même une guerre entre Konoha et Gekido commençait à se dessiner, elle n’était pas encore entamée- et il était réellement conscient du privilège qu’on lui accordait. Saisit d’émotion il s’inclina devant le chef du village : -Merci Monokage. Tout à coup, l’action s’arrêta, tout le monde retenait son souffle et regardaient Matsuo. Avaient-ils bien entendu ? MonHokage était le quolibet qui affublait le Hokage depuis quelques temps chez les Chikara. Son origine était floue mais certains villageois avaient prétendu savoir que le chef du pays du feu était monocouille. Il n’avait fallu que peu de temps ensuite pour que ce surnom germe dans les esprits … Bien-sûr, la volonté de Matsuo n’était pas de blesser Kimino, sa langue avait simplement fourché. Il avait voulu dire « merci mon Hokage ». Comprenant bien vite son erreur il se reprit. A genoux, presque larmoyant il tenta de se rectifier en insistant bien sur la liaison entre le -n et le -H: -Merci MON Hokage !! Une fois le malentendu dissipé le genin accueillit avec un grand sourire les félicitations des autres Shinobis. Il s’attarda en particulier avec Imawara. Ainsi, le -tout récent- chuunin s’était trompé : ce n’était pas un sceau de vision. Son esprit se mit à bouillonner. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Pour le Chikara, le plus probable était que ce fameux sceau soit un sceau de téléportation, ou quelque chose du genre. Seul l’avenir le lui dirait. Ou pas, d’ailleurs il préférerait qu’il ne s’active pas trop, ce sceau, parce que ça voudrait dire qu’il se retrouverait en danger de mort. Le bras droit de Kimino lui proposa même de s’entraîner avec lui, il accepta avec un grand sourire : il n’avait jamais affronté Imawara -même si la confrontation était passée à deux doigts d’éclater dans l’après-midi- et toute expérience était bonne à prendre. En plus, il n’avait jamais vu un maître du kenjutsu à l’œuvre. Ensuite, la petite démonstration de genjutsu de Kotaro le laissa pantois. Il n’avait même pas compris comment le chef de la police avait pu se transformer en Imawara, il n’avait même pas compris au début que c’était Kotaro. C’est seulement lorsqu’il s’aperçut qu’il y avait DEUX Imawara qu’il remarqua la disparition de Kotaro et qu’il fit le rapprochement. Puis, tous les regards firent braqués sur lui sans qu’il sache pourquoi, parce que pour une fois il n’avait rien fait. -Ben quoi ? Késkia ? On lui expliqua qu’il venait d’être transformé en Gekido par Kotaro. Il en faillit en tomber sur les fesses. Lui en Gekido ? Cette simple idée le faisait se sentir mal, il avait presque envie de vomir : il ne pouvait pas avoir l’apparence de celui qui avait génocidé sa famille, ce serait horrible. Pour finir de l’achever Kimino leur confia -ENCORE- une mission de rang S. Alors là c’était le ponpon ! Certes, il désormais Chuunin mais on ne confie pas de mission de rang S à un Chuunin !! Bon … Oui, il avait fait pas mal de missions de rang S et de rang A ces derniers temps, mais il en avait marre lui. Il se sentait à chaque fois impuissant. Heureusement qu’il avait pu faire une mission de rang B avec Seiji entre temps, sinon il serait vraiment devenu fou. Mais alors la cerise sur le gateau c’était qu’ils allaient devoir se frotter à Gekido. Ok, avec Shimazu ils le traquaient depuis un an, mais leur taf c’était de découvrir sa position, pas de l’affronter. Pour cette mission ils devraient capturer un des acolytes de l’ancien Hokage. Encore heureux qu’ils n’aient pas à le capturer lui. Matsuo faillit s’étouffer quand Shimazu dit que Kazami avait agit pour le village. Sa famille entière avait été massacrée sous ses yeux ce soir-là. Pour lui il était clair qu’elle avait quand même pris part à ce génocide et son revirement soudain ne changeait rien. A la fin du conseil il prit Imawara à part : -Je crois que c’est un peu mort pour notre entraînement mais je pense qu’on aura peut-être du temps en route. Pareil pour ton sceau, tu pourras l’apposer sur le chemin. Il rentra ensuite chez lui et passa une grande partie de la nuit à bidouiller Hamaki, il devait l'équiper pour la circonstance : une mission de capture ...

Lire la suite
An 9 - Retrouvailles et danger
Bâtiment du Ministère
Kitto Kotaro Uzumaki Kazami Uzumaki Shimazu Uzumaki Kimino Uzumaki Imawara Chikara Matsuo 21
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Kimino
An 9 - Une dernière mission...
Région forestière
Kitto Kotaro Uzumaki Kazami Uzumaki Shimazu Uzumaki Imawara Chikara Matsuo Kirishitan Seth 22
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Kazami

Ça ne m'intéresse pas Imawara, tu es trop jeune pour moi. Dégoûtant... Pour tout dire, Kazami se fichait bien des dires du Konohajin, mais elle n'était pas ici pour lui attirer des problèmes et la situation était suffisamment tendue comme cela. La Uzumaki avait fait en sorte de ne pas être suivie, mais elle ne connaissait pas les capacités des nouveaux amis de Gekido... Il était préférable d'être prudent. Shimazu tirait une tête peu attrayante, il se doutait sûrement que Imawara ne venait pas de lui faire des avances. Nous pouvons y aller ? La Uzumaki n'avait pas son mot à dire, mais la présence de son frère lui permettait d'en faire un peu trop. Il n'était préférable pour personne de rester au milieu d'un chemin commerçant. Kazami s'était laissée menotter, mais cette manière de procéder ne lui plaisait pas. Les Konohajins pouvaient le considérer autrement, mais elle était une héroïne de l'ombre. Suite à cela, Shimazu interpella Seth pour qu'il ramène Matsuo et le convoi se mit enfin à partir. Le Kirishitan et le Kitto eurent la responsabilité de surveiller la Uzumaki, permettant ainsi d'éviter toute tension inutile... Je me permets de faire avancer le RP pour passer à autre chose. Kazami est donc escortée vers Konoha sans le moindre problème. Je laisse Kimino décider de la suite des choses, soit directement à son bureau soit à l'entrée du village. Si c'est à son bureau, il peut débuter et expliquer ce qu'il s'est passé entre les portes du village et le bâtiment du Kage (en expliquant si cela s'est fait en secret ou non)

Lire la suite
An 9 - Match amical
Terrain d'entraînement
Uzumaki Kimino Uzumaki Imawara 11
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Kimino

Le dernier assaut allait avoir lieu. Imawara était devenu très puissant, et Kimino ne réussirait pas à l'avoir cette fois. Le Honage n'avait pas ressenti un tel sentiment depuis son combat contre Seijuro qui était pour lui le meilleur combattant que le village avait compté. Les deux jeunes hommes étaient salement amoché maintenant, Kimino ne pouvait plus user de sa super vitesse s'il voulait continuer le combat, et Imawara était brûlé sur différentes parti du corps à un niveau cellulaire. Cet assaut serait le dernier. J'ai l'impression de combattre Seijuro... Le plus grand compliment qu'il pouvait faire à Imawara. Puis il fit des mundras et entoura ses mains de chakra pour former ses scalpels. Des fils se dressait autour de lui, et sans la vitesse du Taijutsu expert, le Hokage parvint simplement à couper le film qui allait lui entraver les bras. Mais ses pied et son buste furent attaché. Les mains libres pour faire des mundras Kimino s'entoura d'un bouclier, cela lui permis de ne pas subir de brûlure de la part du mur de flamme, mais la chaleur était étouffante et il peinait à reprendre son souffle. Continuant de tenir le bouclier, Kimino subit l'attaque Katon de son adversaire, le bouclier explosa, il n'avait servi qu'à prendre le choc moins violent. Le dernier assaut était là. Le Hokage fit une multitude de mundras, et des pétales de flammes arrivèrent de toute part sur Imawara, partout où il y avait du feu des pétales furent projetés. Apres cet assaut Kimino tomba les genoux au sol, et cracha du sang. Et il cria à son ami pour la première fois de leurs vies. J'abandonne ! Restant à genoux, toussant et suffoquant légèrement à cause debla chaleur, le Hokage ne savait pas ce qu'il en était de son ami.

Lire la suite
An 7 - Descente en enfer
Prison
Kitto Shinji Chikara Seishiro Uzumaki Imawara 10
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Imawara

Au moment le plus gênant de la conversation entre les deux ninjas , Shinji débarqua comme ça comme une simple fleur , pour un Hokage ce n'était pas vraiment très professionnel mais bon Imawara en tant que genin ne se devait pas de lui reprochait quoi que ce soit , cependant encore une fois le rouquin n'était pas dans les protocoles et n'allait pas se gêner ... Hokage-same avec tout le respect que je vous dois, vous m'avez demandé de ne pas être en retard mais vous l'êtes depuis déjà au moins une dizaine de minutes . Et ce pauvre garde allait m'expulser si jamais vous n’étiez pas arriver à ce moment là , je me demande ce qui vous pris autant de temps pour venir depuis le bureau . Comment allait réagir le chef tout puissant après qu'un vulgaire genin lui ai fait un reproche , chose que l'homme ne devait pas avoir l'habitude de la part des aspirants de ce genre , mais bon c'est ce qui devait surement faire le charme du rouquin : Son naturel en toute circonstance , en effet même quand il avait voulu récolter des info auprès de Shimazu il avait réussit à ce faire griller dès la première phrase mais ne l'a jamais avoué au frère de Kazami . Maintenant que le kage était la Imawara allait pouvoir lui montrer ce qu'il savait faire et surtout tout faire avoir au moins quelques informations sur ses parents , et pour cette petite probabilité il prêt à tout ... Je suis néanmoins content que vous ne m'ayez pas posé de lapin sans me prévenir . J'ai hâte de voir ce qui nous attends , même si pour vous ce n'est pas sur une surprise . Imawara était décidement bien maladroit ce soir , il parlait beaucoup en rigolant et surtout il avait toujours ce bras derrière la tête à ce moment et fuyait le regard du kage parfois . La cause de cette gêne était sans aucun doute l’excitation de la futur exploration mais aussi le fait d'avoir fait un reproche à Shinji alors qu'il n'était pas vraiment la personne apte à le faire .

Lire la suite
An 7 - En quête de renseignements
Bâtiment du Ministère
Kitto Shinji Uzumaki Imawara 10
Il y a plus d'un mois
Kitto Shinji

Imawara avait décidément bien changé. Lui qui il y a encore quelques temps vivait à l'écart du village et ne voulait pas avoir affaire avec ses habitants se souciait maintenant du sort du chef de village et l'insécurité que pouvait provoquer son absence. Une transformation aussi positive était source d'un grand potentiel. Shinji allait d'ailleurs pouvoir profiter de cette petite escapade pour évaluer les nouvelles compétences du genin. S'il se montrait suffisamment habile et malin, alors peut-être l'Hokage envisagerait de le laisser participer au prochain examen chuunin. Ne t'inquiètes pas, on ne sera absent que quelques heures... S'il arrive quelque chose au village, les forces spéciales sauront me trouver et je remontrerai directement à la surface. Même si un autre shinobi expérimenté aurait pu accompagner le jeune rouquin, Shinji préférait superviser personnellement la mission. Si le collier était réellement la clé de cette salle secrète, l'Hokage voulait voir de ses propres yeux ce qui s'y cachait. Je t'avertis tout de suite : ne te berce pas d'illusions. Nous sommes pas sûrs que le collier puisse déjouer les sceaux du Donjon, et même si c'est le cas, on ne sait pas ce qui nous attend à l'intérieur. Cela peut être tout comme rien. Shinji se leva doucement de son siège. Leur discussion touchait à sa fin. On se retrouvera à la tombée de la nuit aux portes de la prison. Ne sois pas en retard. Je te laisse conclure le RP et commencer un nouveau sujet à la prison ! o/

Lire la suite
An 6 - une présence non désirée
Région forestière
Uzumaki Imawara Uzumaki Elso 9
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Imawara

Le jeune Uzumaki qui faisait face à Imawara semblait être bien trop confiant , ce défaut n'était pas forcément bon pour un ninja même si il fallait avoir confiance en ces compétences dans pour autant en avoir l'arrogance ,malheureusement le rouquin n'arrivait toujours pas à appliquer cette règle et pour cause il renvoyait peut être une image de lui enfant que ninja hautain ou arrogant alors qu'en faite il n'a pas du tout confiance en sa force qui n'est pourtant pas si basse . Le jeune inconnu lui faisait face armé d'un bâton plutôt imposant et qui pourrait faire quelques dégâts si jamais l'homme de noir vêtu en subissait la frappé , cependant son arme cachée un autre désavantage par rapport aux lames des pratiquants du kenjustu ,cependant c'était à l'inconnu de le remarquer pour ainsi progresser . Allons-y ! Soudain le trouble fait extirpa deux shuriken tout à fait banal pour lui lança en direction de son adversaire , ainsi Imawara comprit directement que ce n'était qu'une diversion et que la raison de ce lancer etait de composer des mundras, donc Imawara prit l'initiative de réagir à cette attaque en sortant quatres shuriken tout aussi basique à un détail près que l'inconnu ne pourrait voir qu'au dernier moment . Les projectiles fillerent en direction de l'ennemi quand soudain lorsqu'ils approchèrent de ce dernier , ils se demultiplièrent pour laisser place a un dizaine de shuriken , six d'entre eux avait pour but de frapper l'Uzumaki et les cinq autres se plantèrent sur les arbres aux alentours . Ce que l'homme ignorait c'est que les shuriken plantés dans les arbres avaient pour finalité de quadriller la zone de fils afin de restreindre les mouvements de l'ennemi au bâton si imposant qui était dans l'impossibilité de les couper .Comment aller réagir l'adversaire face à un enchaînement basique et si astucieux ?

Lire la suite
An 7 - Curieuse rencontre.
Grande place centrale
Uzumaki Imawara Chikara Nagisa 14
Il y a plus d'un mois
Chikara Nagisa

Le jeune garçon continuait d'avancer sur la route de la lumière, la graine était plantée, il ne restait plus qu'a savoir si celui-ci continuerait de l'arroser ou bien laisserait-il la terre se dessécher et faire mourir prématurément ce qui avait été mis en terre... Observant avec attention Imawara, la religieuse ne put s'empêcher de remarquer que façon de plus en plus régulière, il se mettait à gigoter, tapotant du pied le sol, jouant avec la cuillère à l'aide de ses doigts, observant les alentours... Aucun doute, l'homme avait à faire et ne semblait pas oser mettre fin à la discussion. Alors, Nagisa se redressa, quittant le coussin et sa position douloureuse. Et tout en regardant Imawara dans le profond de ses yeux, elle lui dit: Certaines questions restera sans réponse aujourd'hui, mon enfant... Aujourd'hui, ton temps semble précieux et ton impatience se fait ressentir. Sois libre de vaquer à tes occupations... Suite à cela, la femme se pencha très légèrement en avant afin de saluer son homologue. Elle l'invita à quitter la pièce en désignant la porte avec sa main. Ce que fit l'homme, mais une fois arrivé au niveau de la porte, elle lui lança: Imawara, la graine est planté... Le choix t'appartient de l'arroser ou de la piétiner... Si jamais la curiosité de prend, tu sais désormais où me trouver... Suite à cela, l'homme quitta la maison si rustre et Nagisa se mit donc à déballer les nombreuses bougies qu'elle venait d'acquérir dans la matinée...

Lire la suite
An 1000 - Un nouveau membre vient de débarquer !
Nouveautés
Maitre du jeu Uzumaki Imawara Hattori Masashi 8
Il y a plus d'un mois
Maitre du jeu
An 7 - Les langues se délient .
Quartiers claniques
Uzumaki Kimino Uzumaki Imawara 15
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Imawara

Au vu de la réaction de Kimino , il semblerait que le rouquin ait eu une bonne intuition , l'Uzumaki gigantesque pourrait alors aider le sabreur dans sa quête de la salle scellée cependant vas-t-il accepter puisque lors de la première mission , Imawara n'avait été guère brillant et Gokoro pourrait ne pas reconnaître la valeur et la force de l'homme en noir , si c'est réellement le cas alors il vas falloir que Imawara lui prouvé sa valeur , mais comment ? Autour d'un combat ? Lors d'une mission ? Lors d'une courses ? Il faut avouer que Gokoro était plutôt mystérieux sous ses airs d'homme au franc parler , mais bon le ninja ne l'avait rencontré que lors d'une unique mission ce qui était bien trop peu de temps pour apprendre à connaître la personne et commencer à tisser des liens . Perdu dans ses pensées Itawara avait réfléchis à voix haute , laissant échapper ses pensées aux oreilles de Kimino , ainsi ce dernier questionna Imawara directement à propos de ses paroles . Hein... Heu... Ce n'est rien ne fais pas attention . [i] dit-il en souriant bettement à son ami avec gêne . Fortereusement pour l'homme maladroit Kimino se sentait épuisé ce qui laissa une ouverture pour permettre à l'Uzumaki de s'échapper de cette situation préoccupante . [quote moi="3"]Je te comprend , je vais te laisser te reposer et puis ne t'en fais pas j'ai des tas de choses à faire . Imawara se dirige vers la porte en saluant son ami pour l'avoir reçu et pour le thé . À plus tard mon ami , prends soin de toi . Le rouquin sorti de chez Kimino , le laissant seul pour se reposer après ses plusieurs missions intenses .

Lire la suite
An 7 - Le voyage débute
Région forestière
Kitto Seijuro Uzumaki Imawara 24
Il y a plus d'un mois
Kitto Seijuro

Le message était passé, Imawara semblait avoir été touché et convaincu par les paroles de son interlocuteur. Il était impressionnant de voir la relation, entre celui qui se voulait être le "maître" et celui qui se voulait être le "disciple", avait évolué en si peu de temps. Au travers de cette scène, Seijuro comprit que désormais ses mots auraient un impact réel sur Imawara, il avait compris que quelque part, sa position lui accordait une importance particulière aux yeux du jeune roux. Que voyait-il réellement au travers de Seijuro ? Le voyait-il comme un guide spirituel ? Le voyait-il comme un modèle ? Comme un maître à surpasser ? Qu'en était-il réellement ? Peut-être projetait-il le manque de sa famille envers le Jônin qui lui accordait du temps et de l'importance, comme pour combler le rôle d'un paternel. Quoi qu'il en fut, pour que les mots pénètrent avec autant de profondeur dans l'esprit de cet homme qui lui faisait face, Seijuro comprit qu'une certaine forme d'attachement était peu à peu en train de se nouer. Le lien se dorait progressivement de plus de réciprocité. Son regard était de braise, sa volonté était de la nature même qui devait l'animer pour cette mission. Quelle en serait la véritable difficulté finalement ? Imawara serait-il inquiété ? Le Kitto savait qu'il devrait lui faire confiance, qu'il devrait au maximum le laisser diriger seul le navire de ses responsabilités dans cette mission. Mais, il n'était encore qu'une simple braise... Une simple braise qui devrait apprendre à devenir une flamme absolument indomptable. Personne ne t'emmènera six pieds sous terre Imawara, sois en certain. C'était une simple phrase qui pourrait être interprétée de nombreuses façons, mais pour autant, dans l'esprit du Kitto, elle était le symbole de son affection grandissante envers ce disciple apparu par la curiosité du destin. Il ne laisserait pas le jeune Uzumaki succomber sous les coups d'une lame, non. Il voulait lui offrir la possibilité de grandir, la possibilité de s'épanouir tout en exploitant l'intensité de un potentiel encore inexploité. Les générations se succédaient, et il était probable qu'une frontière séparait le mode de vie de Seijuro de celui d'Imawara. C'était peut-être sur ce détail que tout se justifiait. Un esprit paternaliste dans la volonté d'exprimer un sentiment solidaire, fraternel. Les deux hommes auraient encore de nombreuses aventures à vivre ensemble, mais cet instant particulier amorçait un début plus concret. Seijuro récupéra les clés silencieusement auprès de Zannin qui affichait un large sourire railleur. Il lança l'une des deux clés à son compagnon de mission avant de le suivre à l'étage. Les deux chambres étaient voisines, et de manières aussi surprenantes que cela pouvait sembler, le lieu n'avait rien d'insalubre, au contraire, les chambres reflétaient un côté plutôt luxueux, offrant des literies de qualités, des pièces espacées et élégamment décorées. Le mobilier était récent, et semblait avoir été taillé dans du bois recherché. Seijuro ne mit pas longtemps à s'endormir, tandis que dans la pièce d'à côté, les ronflements d'Imawara s'accordaient à une nuisance sonore qui amusa le Kitto. Je clôture ce topic, on peut en rouvrir un, pour la réelle journée de tournoi.

Lire la suite
An 6 - Dojo sous tension
Quartiers claniques
Uzumaki Imawara Uzumaki Miyu 2
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Imawara

Le jeune Uzumaki c'était reveillé calmement dans la maison parental qui était entièrement vide depuis bon nombres d'années ... Aucun son ne provenait de cet endroit mis a part le son de l'exercice matinal qu'exerçait le bel homme . Ce matin la , l'homme c'était empressé d'allez s'entrainer dans la forêt , mais lorsqu'il arriva à destination au sein de l'immense brouillard de verdure vert , le rouquin pu apercevoir que des ninjas s'entrainaient dors et deja à son lieu de pratique favori. Ainsi l'Uzumaki ce dirigea vers la salle d'entrainement des Uzumaki qui était tres souvent occupée , mais si tôt le matin il y serait tranquille pendant quelques temps . Une fois arrivé au domaine , Imawara rencontra la garde du dojo et l'avertissa de son arrivée et de sa présence , le rouquin s'engouffra dans les couloirs et ce changea dans un des vestiaires pour hommes puis marcha en direction de la salle d'entrainement . Lorsqu'il pénétra dans l'enceinte de la salle , Imawara pu constater qu'il y avait bon nombres de mannequins et de sacs de sables , ainsi que des armes ( qui visiblement n'étaient pas de bonne qualité ) . Bon je vais commencer par m'étiré et ensuite je ferais mes exercices classiques , en espérant que personne ne me dérange cette fois-ci... Lorsque soudain une présence semblait perturber le calme du dojo : Une voix féminine et puissante ; décidement le bel homme avait toujours le chic pour faire des rencontres involontaires...Cependant le ninja ne fît comme si e rien n'était et continua ces exercices au sol , la présence ce rapprochait et cette derniere éclata vulgairement la porte . Qui est-ce ? Imawara ne prît même pas la peine de ce retourner pour observer l'interlocutrice .

Lire la suite
An 7 - Salle personnelle
Bâtiment du Ministère
Kitto Seijuro Uzumaki Imawara 9
Il y a plus d'un mois
Kitto Seijuro

Seijuro posa sa main sur l'épaule d'Imawara. Ce dernier le remerciait de lui faire confiance, pourtant, il en allait d'une conduite instinctive pour le Kitto. Imawara lui rappelait celui qu'il fut autrefois, celui qu'il fut après le décès de Jirô. Il s'était retrouvé seul, dans un village où il n'avait ni parents, ni ami. Il avait ce ressenti, ce sentiment de solitude inlassable, pour lequel il n'existe aucune sortie. Tous les jours se ressemblaient, et le temps avait fini par enfermer Seijuro dans une vision très grise du monde, l’obscurité prenait alors un penchant amical, une douceur étrange qui le réconfortait paradoxalement. Il voyait tous ces gens qui traversaient les rues, qui partageaient de bons moments tous ensembles, il voyait tous ces enfants, doucement réconfortés par une chaleur parentale, par l'amour qu'ils recevaient de leurs proches... Mais lui, il était seul, et personne ne s'en souciait, personne ne l'approchait, personne ne le connaissait, personne ne lui parlait... Il n'avait aucun réconfort, seuls les souvenirs des moments partagés avec son grand-père lui procurait une réelle sensation de soulagement. Ses yeux avaient cessé de pleurer, son âme avait fini par s'enterrer au fin fond de son être, pour ne plus témoigner que d'un jeune garçon, vidé. Cette situation avait perduré, pour le faire sombrer finalement dans un alcoolisme profond, réparateur, mais surtout destructeur. Son addiction avait fini par cesser, le jour où il s'ouvrit à l'extérieur, lorsqu'il découvrit le véritable sens de la relation humaine. Et Imawara avait semblé subir la même situation. En tant que son aîné, il n'avait pas supporté l'idée de le laisser sombrer dans la même folie, dans la même démence. Il estimait Imawara, compassionnellement il ne pouvait désormais le laisser seul. Je n'ai aucun doute là-dessus, [i]dit-il en souriant Imawara abordait de lui-même le sujet de Shimazu. Le lieu n'était pas adapté pour l'heure. [quote moi="0"]Nous parlerons de tout cela une fois les portes du village passées. Ne t'en fais pas, je n'ai pas oublié tout ce que j'ai pu te demander à ce sujet. Et j'imagine que ça n'a pas été une partie de plaisir. Mais, je pense qu'il était nécessaire pour le village d'obtenir ce genre d'informations. Mais pour l'heure, des oreilles mal intentionnées pourraient rôder dans les alentours, je ne souhaite pas créer d'ennui pour quiconque, et je ne souhaite pas que ce genre d'information puisse fuiter. Seijuro prit l'initiative de sortir des lieux. Il invitait par la même occasion son disciple à le suivre. La direction à prendre était celle de la forêt, en s'orientant vers le Nord-Est. Allons-y, Ima' ! Je t'invite à répondre directement à la forêt de Konoha si tu veux :) On peut réouvrir un sujet pour essayer de rejoindre l'auberge dont on a fait mention durant le RP précédent.

Lire la suite
An 7 - Rapport fructueux
Région forestière
Kitto Seijuro Uzumaki Imawara 9
Il y a plus d'un mois
Uzumaki Imawara
An 7 - À la recherche d'un nouveau Uzumadôno
Portes du village
Uzumaki Shimazu Uzumaki Imawara Chikara Tetsunosuke 27
Il y a plus d'un mois
Chikara Tetsunosuke

Observant alors ces deux alliée d'une manière assez confuse ,Tetsunosuke n'avait aucun mal à lire dans le regard de Imawara malgré le faite que ces deux la ne ce connaissait pas des masses il n'en demeuré pas moin que le jeune blondinet était tellement lucide qu'a la simple vue d'un individu il pouvait ressentir le moindre de ces état d'âme . Entendant alors Imawara s'accabler Tetsunosuke fut pris d'étonnement,mais aussi il se sentait également fautif son idée pour reboucher le trous du tunnel était vraiment très brillante cependant ,il n'avais pas pris en compte les flammes de la technique Katon de son allié . Le jeune Chikara plongeat alors sont regard en direction de Imawara semblant préparé mentalement un discours encourageant pour apaisé celui-ci. Imawara tu n'est pas le seul fautif ,je me suis précipité beaucoup trop vite ,j'ai était impulsif et je m'en excuse . Regardant alors la surface sombre et terreuse du sol d'un air accablé tout en serrant avec une fureur inouïe mes deux mains ,d'ailleurs quelques bruits de craquement articulaires en provenance des doigts de mes mains , se fit percevoir auditivement raisonnant en écho en ces lieux dont la superficie était certe petite mais très sonorisé à tel point que le moindre bruit où la moindre parole prononcé fit des raisonnements auditif. J'ai mis nos vie en péril ,j'aurai du trouvée une solution pour éteindre les flammes avant de reboucher la faille terrestre par laquel nous,nous somme abrité. Suite à ces paroles plutôt creuse ,Tetsunosuke scruta les environs sombres et tamisée par la noirceur de ces lieux apocalyptiques puis il finit par s'asseoir en position fœtale ce lamentant sur son impulsivité malgré sont talent il savait très bien que ça faille était ça manière de ce précipité sans réfléchir .

Lire la suite